La culture de l'alcool en Norvège - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

La culture de l'alcool en Norvège

Le mois de décembre en Norvège est synonyme de "Julebord", fête bien arrosée avec les collègues de travail, amie ou famille. Il n'est pas rare de voir des norvégiens ivres titubant dans les rues, réveillant les habitants à 4h30 du matin, même avec les températures glaciales de l'hiver. L'écrivain et journaliste Solveig Torvik se penche sur cette culture en Norvège, qui est autant inexplicable pour de nombreux norvégiens que pour les étrangers, à travers son livre intitulé "The World's Best Place – Norway and the Norwegians".


La culture de l'alcool en Norvège est un élément déroutant pour de nombreux visiteurs. La consommation d'alcool en Norvège est excessive, boire pour boire. L'abus d'alcool n'est apparemment pas considéré comme un comportement aberrant en Norvège, même par les citoyens sobre qui, en général, sans se plaindre tolèrent les bagarres ou autres désagréments dus à l'alcool.

Le nombre d'arrestations pour ivresse en 2006 donne une indication de l'ampleur du problème : 1.800 arrestations à Bergen, 935 à Drammen, 780 à Bodø, 757 à Tromsø, 425 à Fredrikstad, selon les statistiques publiées par DinSide.no.

Les Russes, Français et les Irlandais consomment plus d'alcool par habitant que les Norvégiens. Les Russes, par exemple, peuvent avoir un motif légitime de noyer leur chagrin, après tout, le pays est à peine classé par les Nations Unies dans la liste des pays du monde où il fait bon vivre. Mais pourquoi des personnes qui vivent dans le meilleur pays où il fait bon vivre, consomme jusqu'à ce qu'ils soient dans le coma ? Et pourquoi beaucoup d'entre eux sont enclins à la violence et l'agression en état d'ivresse? Personne ne le sait.

Le tabou religieux historique lié à l'alcool n'a fait qu'accroître son addiction - comme le coût astronomique imposées par l'Etat pour décourager la consommation. Comme le prix de ce fruit défendu est de plus en plus élevé, son aura illicite devient encore plus attrayante.

"Nos habitudes de consommation ne sont pas bonnes", dit Moan. D'autres nations boivent plus d'alcool, mais il ne s’enivre pas .... "La plupart d'entre nous buvons beaucoup trop quand nous buvons".

La Responsable de la police nationale, Ingelin Killengreen, explique que les Norvégiens ont une relation difficile avec l'alcool parce qu'ils ne sont pas très sociaux et ouvert. Mais lorsqu'ils sont ivres, ils osent tout ... ils ont besoin d'être ivre pour être brave, pour oser dire quelque chose.

Le professeur à l'Université d'Oslo, Fanny Duckert, un expert sur l'abus d'alcool, indique que la pression est forte en Norvège. "C'est une provocation si une personne refuse de boire comme les autres".

C'est généralement le cas lors d'événements tels que fêtes Julebord, mais plus encore lors de Russ, le rite pour les 18/19 ans qui quittent l'école. "Il y a une forte acceptation de l'ivresse pendant cette période par les enseignants et les parents". L'âge légal pour consommer de l'alcool en Norvège est de 18 ans.

Fanny Duckert pense que la plupart des parents norvégiens n'enseignent pas à leurs enfants une consommation rationnelle de l'alcool, les beuveries deviennent alors un comportement par défaut. Et pourtant les jeunes d'aujourd'hui sont plus ouverts et ont une plus grande facilité pour exprimer leurs émotions.

Le gouvernement norvégien encourage l'abus d'alcool en octroyant un jour de congé maladie pour cause de "gueule de bois". La moitié des arrêts maladie sont dus à une trop grande consommation d'alcool. Le gouvernement Suédois a décidé de ne plus payer les travailleurs le 1er jour d'arrêt maladie mais les syndicats norvégiens sont très puissants et ont refusé cette réforme.

Il semble y avoir une convention collective, une volonté nationale de faire l'autruche face à l'abus d'alcool en Norvège. Le Dr Ole Johan Hoyberg, un ancien psychiatre de l'hôpital d'Aalesund, a déclaré au journal Sunnmørsposten: "J'ai beaucoup plus traiter des problèmes d'ivresse au cours de ma carrière que d'autres maladies pour un médecin en milieu hospitalier. L'abus d'alcool est sur le point de devenir une maladie nationale. "

Cette conclusion est étonnante pour le pays nommé comme étant le meilleur endroit au monde pour vivre !


Info @ Laetitia


Commenter cette actualité sur le forum

Source de l'information : News in English
Article rédigé par : norvege-fr.com
Copyright photo : non connue

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "santé"

Vos commentaires