Actualités Norvégiennes

Les experts prédisent un hiver doux

.shadow css classLes climatologues et les météorologues prédisent un hiver beaucoup plus doux que les deux précédents en Norvège. A cette époque de l'année, alors que les stations de ski devraient commencer à voir les skieurs affluer, l'ouverture de la saison a du être différer à cause du manque de neige. Pendant ce temps, les efforts politiques pour inverser le changement climatique semblent avoir fondu avec la glace.

Seules deux stations de ski dans tout le pays ont été ouverte le week-end dernier : Strandafjellet dans les Alpes de Sunnmøre sur la côte nord-ouest, et Galdhøpiggen qui avait environ 50 centimètres de neige fraîche. Quant aux autres stations de ski, elle n'ont pas de neige du tout et il fait trop chaud pour en faire.

Plus la saison tarde, plus la perte sera grande. La station de Beitostølen n'a pu ouvrir, la compétition mondiale prévue a du être annulée. Les organisateurs avaient l'intention de déplacer la compétition à Sjusjøen dans les montagnes au-dessus de Lillehammer.

La fin de l'automne a été très chaude, et les craintes sur le changement climatique qui semblaient s'atténuer lorsque le temps est devenu très froid au cours des deux derniers hivers semble être au coeur du débat à nouveau. Beaucoup d'écologistes norvégiens sont frustrés et embarrassés par le manque de progrès de la Norvège à rendre les réductions d'émissions.

La polémique

Le ministre norvégien du Pétrole et de l'Énergie, Ola Borten Moe a rencontré en début du mois le ministre des Ressources naturelles du Canada, Joe Oliver pour signer un énoncé conjoint de collaboration dans le secteur de l'énergie. Les ministres et des fonctionnaires des deux pays se rencontreront régulièrement pour mettre en commun leur expertise et chercher des possibilités de collaboration dans des domaines comme les hydrocarbures, les énergies renouvelables et les technologies de captage et de stockage du carbone.

Le ministre du Pétrole et de l'Energie a crée la polémique en félicitant publiquement la compagnie pétrolière Statoil sur sa politique sur les sables bitumineux et la production de charbon.

Le Ministre de l'Environnement, Erik Solheim (SV) estime que le pétrole et le ministre de l'Énergie Ola Borten Moe (Q) affaiblit l'intérêt économique de la Norvège en défendant le projet de sables bitumineux au Canada.

Fatih Birol, économiste à l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a dit au journal Aftenposten que les sables bitumeux génèrent "seulement" 15 % de gaz à effet de serre que les émissions provenant des procédés classiques d'extraction du pétrole. Etant donné le besoin du monde pour le pétrole, Fatih Birol a déclaré qu'il accueille favorablement les investissements de Statoil dans les sables bitumineux.

Qu'est ce que le sable bitumeux et quelles conséquences pour l'environnement ?

Un sable bitumeux est un mélange de bitume brut, qui est une forme semi-solide de pétrole brut, de sable, d'argile minérale et d'eau. L'extraction minière des sables bitumineux a un impact important sur les écosystèmes. Au Canada, cette forme d'extraction détruit complètement, dès l'ouverture de la mine à ciel ouvert, la forêt boréale, et a des conséquences directes sur la qualité de l’air, de l'eau et du sol, particulièrement sur les zones humides. En outre, l’extraction des sables bitumineux est également responsable du dégagement d'agents polluants qui sont déversés dans l'eau ou relâchés dans l'atmosphère. L'exploitation des sables bitumineux nécessite la consommation de grandes quantités de gaz naturel responsable d'émission de divers polluants atmosphériques. L'extraction d'un seul baril de pétrole des sables bitumineux génère plus de 190 kg de gaz à effet de serre.

Plus de chaleur

Les experts du climat ont averti que les températures mondiales pourraient augmenter jusqu'à six degrés si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas réduites. Alors que l'hiver dernier a été le plus froid jamais enregistré dans de nombreux endroits en Norvège, les températures au cours des trois prochains mois devraient être deux degrés supérieurs à la normale. Pål Brekke du Centre spatial norvégien a déclaré que le soleil a tourné et son rayonnement ultraviolet est plus fort.



Info/ traduction @ Laëtitia


Commenter cette actualité sur le forum



Toutes nos actualités norvégiennes par rubriques

CULTURE
DIVERS
ECOLOGIE
ECONOMIE
EDUCATION
INSOLITE
JUSTICE
METEO
MONDE
PEOPLE
POLITIQUE
SANTE
SPORT