Un ex-premier ministre norvégien, victime du décret anti-immigration de Trump - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Un ex-premier ministre norvégien, victime du décret anti-immigration de Trump

L'ex-premier ministre norvégien, Kjell Magne Bondevik, a été retenu pendant une heure à l'aéroport de Washington à cause d'une visite en Iran il y a trois ans.

Cet incident survenu lors de son arrivée à l’aéroport de Washington jeudi dernier passe mal pour Kjell Magne Bondevik. Celui qui a été Premier Ministre de la Norvège de 1997 à 2000 et de 2001 à 2005, se rendait à un "petit-déjeuner national de prière" auquel participait également Donald Trump.

Il été retenu pendant une heure par les services de l'immigration qui l'ont interrogé sur la présence d'un visa iranien dans son passeport diplomatique. En 2014, Kjell Magne Bondevik s'était rendu en Iran dans le cadre de ses activités au sein de "Oslo Center". Fondée en 2006 par Kjell Magne Bondevik, cette organisation a pour but de travailler pour la paix mondiale, de défendre les droits de l'homme et la tolérance interreligieuse dans le monde entier.

Il a déclaré à la télévision norvégienne TV2 : "Bien entendu, je comprends le danger que représente le fait que des terroristes puissent pénétrer dans le pays. Mais il suffisait juste de voir mon passeport diplomatique, où l’on peut constater que j’étais premier ministre".

Victime du décret anti-immigration de Trump

L'ex Premier Ministre Norvégien est victime du décret anti-immigration signé par Donald Trump la semaine dernière interdisant temporairement tous les voyageurs de sept pays à majorité musulmane (l'Iran, l'Irak, la Libye, le Yémen, la Syrie, le Soudan et la Somalie) d'entrer aux États-Unis. Il suspend également le programme de réinstallation des réfugiés aux États-Unis pendant 120 jours et met un terme indéfini à l'acceptation des réfugiés syriens.

Ce décret a provoqué le chaos dans les aéroports aux États-Unis et a suscité des protestations et une condamnation mondiale. Beaucoup de personnes qui étaient en route vers les États-Unis lorsque le décret a été signé à la hâte, y compris ceux avec des cartes vertes, ont été détenus à l'arrivée dans les aéroports américains, et ce sont vu refuser l'embarquement vers les États-Unis.

Sur la chaîne TV2, Kjell Magne Bondevik a exprimé ses préoccupations au sujet de la tactique de l'administration Trump. "Je comprends la peur et la terreur, mais il ne faut pas traiter des groupes ethniques entiers d'une telle façon".

Source de l'information : TV2
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Capture écran TV2

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "monde"

Vos commentaires