Conclusions de la convention du parti Conservateur norvégien - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Conclusions de la convention du parti Conservateur norvégien

C'est dimanche midi que s'est achevée la convention du Parti Conservateur à Gardermoen. Durant 4 jours, les membres du parti ont débattu sur le programme des quatre prochaines années sur de nombreux thèmes. 1100 votes au total ont permis de mettre au jour les principales décisions et changements souhaités par le parti.

La politique contre les drogues
Au lieu de punir systématiquement les utilisateurs en cas de consommation ou de possession de drogues pour un usage personnel, ils devront obligatoirement être suivis par les services de santé. Des pistes seront également à l'étude sur la délivrance par les médecins de traitement médicaux comme le Subutex.

Les plus gros consommateurs pourraient quant à eux se voir prescrire des traitements assistés pour l’héroïne.

L'accès à l'alcool plus souple
Le parti, d'une très courte majorité (173 voix contre 170), a décidé que la consommation d'alcool dans les parcs pourraient être autorisée ainsi que la vente des boissons jusqu'à un 5,5 degrés.

Oui à la double nationalité
C'est presque une révolution en Norvège, qui a toujours été opposée à la détention de la double nationalité. Le parti a donc décidé de permettre à l'avenir cette double détention, tout en envisageant l'introduction d'un délai de prescription plus long en matière de citoyenneté afin de pouvoir la suspendre en cas de fraude. Ce fut d'ailleurs le cas début Mars pour Mahad Abib Mahamud (30 ans) qui a perdu sa nationalité norvégienne après 16 ans de présence en Norvège. Des tests biomédicaux auraient permis de constater que les informations communiquées à son arrivée dans le pays étaient erronées (il serait originaire de Djibouti et non de Somalie).

Pas de pilier pour la culture norvégienne
Torbjørn Røe Isaksen, membre du gouvernement de Erna Solberg, avait défendu le principe d'un pilier de l'Art norvégien et de la tradition culturelle du pays. "Le patrimoine culturel norvégien doit être dynamisé et mis à jour à chaque génération", a indiqué Røe Isaksen quand il a présenté l'idée. Cette disposition n'a pas été retenue (179 voix contre 138, 40 ne se sont pas prononcés). Certains pensaient que ce n'était pas à l’État d'intervenir mais plutôt à des initiatives publiques pour promouvoir la culture norvégienne.

Un allègement fiscal modéré
Durant les 4 prochaines années, le parti a voté pour un "assouplissement modéré du niveau global de la fiscalité" et une "réduction voir la suppression de l'impôt sur le capital". Sur le "long terme", la volonté serait également de supprimer l'impôt sur la fortune. Les débats ont surtout porté sur la définition du mot "modéré".

La santé en question
Les congressistes ont rejeté les différentes mesures d'austérité sur les indemnités maladie et ont convenu de nommer un comité qui devra se pencher sur le "régime des congés maladie".

Les questions du don d'ovules n'ont pas été tranché non plus et feront l'objet d'un débat beaucoup plus large.

La famille
Pas de modification sur les principes d'obtention et de versement des allocations familiales. Concernant le droit au congés parental pour les pères, le congrès préconise qu'il soit aménagé et plus souple pour permettre au père de disposer d'un droit individuel au congé parental indépendamment de celui de la mère.

La défense
Les dépenses pour le budget de la défense seraient portés à 2% du PIB norvégien d'ici une dizaine d'années. Jusqu'à 20% du budget pourrait être réservé exclusivement à des investissements dont notamment le remplacement de appareils F16 vers les F35 plus récent.

Environnement et la cause animal
Peu de débat sur la controverse récente concernant les loups et le contrôle de leur population dans le pays. "Le contrôle de la population [...] et les modifications nécessaires aux lois et règlements doivent être mis en œuvre".

Le développement de nouvelles voies de cours d'eau devra en parallèle permettre l'accès à une énergie propre et renouvelable.

Les taxes sur les passagers aériens pourraient être remplacées par une taxe environnementale comme le suggérait déjà l'accord budgétaire voté conjointement par le gouvernement, le Parti Libéral et les chrétiens démocrates en 2015. Cependant il est très difficile de savoir quand une nouvelle taxe pourrait voir le jour.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : François
Copyright photo : Fredrik Solstad, VG

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "politique"

Vos commentaires