203e anniversaire de la constitution norvégienne - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

203e anniversaire de la constitution norvégienne

Le 17 mai 2017, fête nationale de la Norvège, marque le 203e anniversaire de la constitution de ce pays. Des célébrations ont lieu partout dans le pays pour l'occasion.

Un vent de nationalisme et d'humanisme

Reportons-nous à mai 1814. Napoléon défait, des nationalistes Norvégiens voient une occasion de se libérer enfin de la tutelle danoise (une réalité en Norvège depuis plus de 400 ans). Le Danemark est en effet affaibli, puisqu'il était un allié de la France de Napoléon 1er. Mais l'accès à l'indépendance n'est pas gagné. La Suède, adversaire de la France, obtient la Norvège en vertu du traité de Kiel. Déçus, les pères de la constitution norvégienne ne se laissent pas abattre. Inspirés par l'indépendance des États-Unis (1776) et la révolution française (1789), ils se réunissent à Eidsvoll et adoptent le 17 mai 1814 un document avant-gardiste pour l'époque, qui veut assurer la création d'une monarchie constitutionnelle démocratique, dotée d'un parlement (le Storting) et d'un système judiciaire indépendant. Les critiques noteront cependant certains passages plus sombres; notamment celui qui interdit aux juifs l'entrée sur le territoire.

La constitution sans indépendance

La constitution est donc adoptée et le prince héritier Danois Christian Frederik est nommé roi de Norvège. Mais le roi de Suède, Karl Johan, ne l'entend pas de cette oreille et n'a aucune intention de renoncer à ses droits sur le territoire norvégien. Il envoie des troupes en Norvège, et après une courte guerre, l'union entre la Norvège et la Suède est créée. Mais la flamme allumée le 17 mai 1814 ne s'éteindra pas. Dans les années qui suivent, l'éveil national-romantique se poursuit. Le 17 mai est célébré à Oslo, malgré les interdictions imposées par la Suède. Même après l'accession du pays à l'indépendance en 1905, l'anniversaire de la constitution demeurera la date la plus importante pour les patriotes norvégiens. Le 7 juin, anniversaire de la dissolution de l'union Suède-Norvège, est à peine célébré en comparaison avec le 17 mai.

Une constitution norvégienne... en danois

La langue de fonctionnement des institutions norvégiennes était le danois, en 1814, en raison de la vieille union avec ce pays. Aucune version officielle de la langue norvégienne écrite n'ayant été adoptée, les pères de la constitution doivent rédiger le document en danois. Pour des fins de cohérence, les modifications apportées à la constitution par la suite le seront également en danois. La Norvège est donc l'un des rares pays au monde à s'être doté d'une constitution de langue étrangère.

Le drapeau omniprésent

Le 17 mai est l'occasion de sortir les drapeaux norvégiens (une controverse a d'ailleurs surgi en 2008 au sujet de l'utilisation de drapeaux étrangers pendant la fête nationale). Alors que les drapeaux ont dans certains pays une signification politique, voire militaire, il en est tout autrement en Norvège. Dans ce pays où il n'est pas rare de hisser l'étendard national devant chez-soi le jour de son anniversaire, le drapeau symbolise avant tout l'amour et la fierté de son pays. On pourra reprocher aux Norvégiens de s'en servir un peu trop souvent (d'en faire des guirlandes pour décorer l'arbre de Noël, par exemple), mais ces élans de patriotisme sont rapidement pardonnés quand on apprend que l'utilisation du drapeau était punie de mort pendant l'occupation nazie. La chute du régime allemand, le 8 mai 1945, aura donné lieu à l'un des 17mai les plus bleu-blanc-rouge de l'histoire !

Hurra for 17 mai !



Norwegian Constitution Day – May 17 2016 in Trondheim



Source de l'information : Norvege-fr.com
Article rédigé par : Canadien
Copyright photo : non connue

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "culture"

Vos commentaires