Trondheim accueillera les premiers essais de bateaux sans pilote - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Trondheim accueillera les premiers essais de bateaux sans pilote

Le fjord de Trondheim a été choisi pour accueillir les premiers essais au monde de bateaux sans pilote. La Norvège est particulièrement intéressée par cette technologie pour le transport maritime de marchandise sans équipage, qui permettrait d’éliminer bon nombre de camions sur les routes. Et le pays possède déjà la technologie et le contrôle nécessaires à l’introduction de ce type d’embarcation dans le trafic maritime classique.

Le transport maritime est souvent considéré comme l’un des moyens de transport les plus respectueux de l’environnement. Mais vu la façon dont il est organisé aujourd’hui le rend moins vertueux qu’il n’y paraît. En effet, pour des raisons économiques, les très gros navires sont privilégiés. Leur déchargement se fait en un seul point et l’acheminement au point de destination finale se fait par la route. Il en résulte parfois que la route soit choisie pour l’ensemble du trajet. L’arrivée des navires autonomes pourraient remédier à cela et faire en sorte que la voie maritime soit toujours privilégiée.

En effet, le système d’autopropulsion permettrait de mettre en circulation des navires de plus petite taille sans que les coûts ne deviennent un obstacle. De plus, moins consommateurs d’énergie que les gros navires, les navires autonomes sont davantage susceptibles de fonctionner avec de l’énergie verte, comme des batteries électriques ou des piles à hydrogène.

Dans un premier temps, c’est le transport côtier qui semble le plus adapté aux navires autonomes. On imagine qu’ils pourraient desservir les petits ports de fjord pour livrer les marchandises arrivées dans des grands ports maritimes. L’investissement ne semble pas très lourd eu égard à la flexibilité du service qui pourrait être rendu. Néanmoins, l’un des freins majeurs semble être l’entretien et le fonctionnement du système : la technologie nécessaire au fonctionnement autonome reste aujourd’hui plus cher que le coût du personnel à bord.

Aux objections, les chercheurs répondent que les navires autonomes révolutionneront complètement le transport maritime, au même titre que les porte-conteneurs l’ont fait dans les années 1970. Loin d’être 100% autonomes, ils seront contrôlés à distance depuis la terre ferme. Le design des navires pourra être optimisé pour le chargement et le déchargement, et sera libéré de certaines contraintes comme celle des infrastructures nécessaires à la vie à bord (logement, cuisine, couloirs de circulation…).

Six autres pays européens au moins sont intéressés et ont engagé des recherches dans ce domaine. Mais la Norvège reste à l’avant-garde : c’est une des raisons pour lesquelles elle accueille le premier site de test à Trondheim. Les technologies existent mais il est maintenant nécessaire de passer à la phase de test pour que le système fasse ses preuves et attire les investisseurs.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : Angeline
Copyright photo : Kongsberg Maritime

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires