Les petits secrets du nouvel aéroport d’Oslo - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Les petits secrets du nouvel aéroport d’Oslo

Vous vous sentez un peu perdus et ne retrouvez pas vos repères dans le nouvel aéroport d’Oslo inauguré fin avril après six ans de travaux ? Voici un petit guide qui pourra vous aider.

Le hall de départ

La superficie du hall de départ a été doublée. Il est désormais séparé en deux parties : la nouvelle partie est pour Norwegian tandis que l’ancienne est dédiées à SAS. Quarante nouvelles bornes d’enregistrement ont été installées et il est possible de s’enregistrer sur l’une des deux compagnies, mais aussi sur toutes les autres compagnies, à tout endroit de l’aéroport.

Au niveau du contrôle de sécurité, 30 lignes de passage sont désormais opérationnelles, avec un nouveau système de circulation et de retour automatique des bacs et des nouveaux scanners. Avec une moyenne de 220 passagers à l’heure par ligne, les files d’attente sont considérablement réduites.

Les halls d’embarquement

Les portes d’embarquement ont été renumérotées depuis un an déjà. Les vols intérieurs partent des portes A et B, numérotées de 1 à 28. Les portes E sont réservées aux vols à destination de l’espace Schengen. Les autres vols internationaux partent des portes F. Les portes E et F sont numérotées de 30 à 59.

La fameuse porte 19, haïe des voyageurs car elle est très éloignée (10 minutes de marche) du contrôle de sécurité, a été rebaptisée porte B, numérotée de 1 à 8.

Les nouvelles boutiques détaxées et la restauration

Il y a désormais deux immenses boutiques proposant une plus large gamme de produits qu’il vous est impossible d’éviter et qui allongent considérablement le trajet par rapport à l’ancienne configuration. Impossible, vraiment ? Face aux nombreuses critiques reçues par Avinor ces dernières années pour [url=http://www.norvege-fr.com/actualite_norvege.php?id=2588]incitation à l’achat d’alcools[/url], une échappatoire a été prévue entre les deux boutiques.

Régulièrement critiqué également pour la piètre qualité et les tarifs élevés de ses restaurants, l’aéroport d’Oslo compte désormais 37 établissements qui misent sur une alimentation plus nordique pour remplacer les sempiternels pizzas ou hamburgers. L’objectif est d’atteindre un équilibre entre alimentation norvégienne et internationale.

On y trouve aussi un salon de coiffure et un autre pour la manucure.

Voyageurs en transit

La création d’un circuit dédié aux transferts domestiques permet désormais aux passagers en transit de ne pas avoir à récupérer puis réenregistrer leurs bagages à Oslo (à condition que le bagage ait bien été enregistré au départ pour sa destination finale). Ils peuvent se rendre directement à la porte d’embarquement de leur vol intérieur. Il convient au préalable de vérifier le statut du vol sur le tableau des arrivées :



1er cas : le statut du vol est « klar » ; cela signifie que vous pouvez aller directement au contrôle de douane pour rejoindre votre porte d’embarquement

2ème cas : le statut est « registrering », il faut attendre que votre nom apparaisse sur le tableau de droite et vous rendre au contrôle de douane
Le temps d’attente pour que l’ensemble des bagages soit traité est d’environ 20 à 25 minutes.

Bien sûr, si vous n’avez pas de bagage enregistré, vous pouvez vous rendre directement au contrôle de douane et rejoindre votre porte d’embarquement.

Ce nouveau système est l’amélioration majeure du nouvel aéroport. Les tracas liés aux bagages constituaient un frein au développement de Gardermoen en tant que hub régional mais aussi en tant que plateforme de transit pour les vols vers l’Asie et les États-Unis.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : Angeline
Copyright photo : Camilla Flaatten

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "tourisme"

Vos commentaires