Le désarmement nucléaire, prochain Prix Nobel de la Paix ? - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Le désarmement nucléaire, prochain Prix Nobel de la Paix ?

Dans son testament, Alfred Nobel avait indiqué trois critères pour le Prix Nobel de la Paix : le désarmement, la fraternité et la paix. Le désarmement nucléaire pourrait s'inviter dans le débat de l'attribution du Prix Nobel de la Paix cette année.

"À un moment où le problème nucléaire revient, il serait très approprié d'attribuer le prix à une organisation ou à une personne qui aide à contrôler et à restreindre les armes nucléaires. Mais je n'ai aucun candidat à l'esprit", déclare Dan Smith, directeur de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. "Les essais nucléaires en Corée du Nord, l'accord nucléaire avec l'Iran et l'interdiction des armes nucléaires approuvée par l'ONU sont des questions qui rendent ce prix d'actualité", ajoute Dan Smith.

Il a également l'impression qu'il est difficile de constater des progrès pacifiques au cours de l'année dernière. L'année dernière, entre autres, l'accord nucléaire avec l'Iran et le processus de paix en Colombie - qui s'est terminé par un prix au président colombien Juan Manuel Santos (en photo)- figuraient parmi les favoris.

De plus, certains experts expliquent qu'il est difficile cette année d'avoir un favori qui se détache de la liste. D'autres vont même jusqu'à penser qu'au vu d'un monde si sombre dans lequel nous vivons actuellement, il serait plus sage de s'abstenir de désigner un gagnant. Mais ça ne se passe pas comme ça...

"Il y aura bien une récompense cette année", promet le secrétaire du Comité Nobel, Olav Njølstad.

Le comité Nobel s'est réuni pour la dernière fois vendredi 22 septembre. Le gagnant sera annoncé le 6 octobre à 11h00 à Oslo par la nouvelle Présidente du Comité Nobel de la Paix, Berit Reiss Andersen.

Le prix Nobel sera annoncé au moment où la tension s'accumule entre l'Europe et la Russie et l'Asie de l'Est. Le président américain Donald Trump rassure peu avec ses tweets et ses déclarations. Les leaders mondiaux n'ont pas trouvé de solution à la plus grande crise des réfugiés. La Syrie est en ruine, et les puissances du Moyen-Orient sont impliquées dans une guerre au Yémen qui entraîne une immense souffrance.

Dans le même temps, l'une des plus grandes icônes du prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, fait l'objet de critiques sévères pour son manque de volonté ou sa capacité à mettre fin à la poursuite brutale de la minorité musulmane rohingya. Certains croient qu'elle devrait être privée du prix de 1991.

Vladimir Poutine et Donald Trump sont parmi les nominés cette année mais il est peu probable qui obtiennent ce prix. Mais pour les dirigeants du monde entier, c'est le Pape François qui est le favori pour le Prix Nobel de la Paix. Il s'est engagé à la fois pour les réfugiés, la justice sociale, la lutte contre le changement climatique et cette année aussi contre les armes nucléaires.

Plusieurs personnes et organisations travaillant contre les armes nucléaires peuvent figurer dans la liste des candidats confirmés et attendus du Comité Nobel de la Paix.

Le Comité Nobel détient secrètement la liste complète des candidats, mais a déclaré que cette année elle se compose de 215 personnes et de 103 organisations.

Les spéculations pour le prix 2017 :
1- L'Union américaine des droits civils ACLU, qui a contrevenu à plusieurs des propositions controversées de Trump
2- L'organisation coopérative d'Afrique de l'Ouest CEDEAO
3- Le président sri lankais Maithripala Sirisena, pour des travaux de recherche auprès des Tamouls
4- Le service de sauvetage syrien The White Helmets, l'un des favoris de l'année dernière
5- Les trois Congolais Denis Mukwege, Jeanne Nacatche Banyere et Jeannette Kahindo Bindu pour leur aide aux victimes de violences sexuelles.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Larsen, Håkon Mosvold / NTB scanpix

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "culture"

Vos commentaires