Interdiction des ballons à l'hélium pour le 17 mai - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Interdiction des ballons à l'hélium pour le 17 mai

Certaines villes norvégiennes ont déclaré qu'elles interdiraient l'utilisation de ballons d'hélium lors des célébrations de la fête nationale le 17 mai, en invoquant la pollution.

Un élu de Stavanger, l'une des villes qui a décidé de ne pas autoriser les ballons d'hélium, a déclaré qu'ils ne correspondaient pas aux célébrations du 17 mai.

Les comités de Bergen, Haugesund et Tromsø, ainsi que Stavanger, ont tous décidé de ne pas vendre de ballons gonflés à l'hélium pour la fête nationale le 17 mai.

Le conseil municipal de Trondheim a voté en février la proposition du Parti Ecologique interdisant la vente de ballons d'hélium. Cependant, la majorité souhaiterait un engagement d'une politique nationale visant à réduire la consommation et l'élimination des plastiques.

Oslo n'a pas encore pris de décision finale à ce sujet.

"Les ballons d'hélium sont envoyés dans les airs et finissent par rester dans la nature après le 17 mai. Mais le plus gros problème est que les ballons sont remplis d'hélium - un gaz qui manque énormément. Dans quelques années, il n'y aura plus d'hélium dans le monde. Le gaz est utilisé pour la recherche et en médecine. Il est beaucoup plus important d'utiliser de l'hélium à ces fins que de remplir des ballons en forme d'éléphants et de pokemon. Il n'y a rien de mal à utiliser l'air normal dans les ballons ", a déclaré un membre du comité du 17 mai de Stavanger, Leif Arne Moi Nilsen.

Le parti écologiste Green a déclaré qu'il aimerait aller plus loin et voir les ballons d'hélium interdits à l'échelle nationale. "La contamination due au plastique est une question qui préoccupe beaucoup de gens. Il serait fou de ne pas soutenir une telle proposition", a déclaré Rasmus Hansson, du parti des Verts.

Mais le directeur d'une entreprise de fabrication de ballons à Oslo a déclaré que les produits de sa société n'étaient pas le principal problème en matière de pollution par les plastiques. "Ce ne sont pas les ballons du 17 mai qui contribuent à la pollution plastique en Norvège, mais plutôt les bouteilles en plastique et les emballages. C'est le plastique que nous devrions réduire", a déclaré Lisbet McCarroll de Balloon Company à NRK.

L'entreprise McCarroll a vendu 13 000 ballons à l'occasion de la fête nationale de l'année dernière et pourrait perdre jusqu'à 15 à 20% de son chiffre d'affaires annuel si une interdiction nationale était mise en place.

Source de l'information : NRK
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Gorm Kallestad / NTB scanpix

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires