Polémique autour du Prix Nobel de la Paix Liu Xiaobo - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Polémique autour du Prix Nobel de la Paix Liu Xiaobo

Berit Reiss-Andersen, Présidente du Comité Nobel norvégien, a annoncé être soulagée et heureuse que la veuve du lauréat du prix Nobel Liu Xiaobo ait finalement été libérée de sa résidence surveillée en Chine. Maintenant, le comité peut enfin espérer de lui remettre son prix Nobel de la paix à titre posthume, bien que l'ambassade de Chine à Oslo soulève déjà des objections.

"Nous attendons cela depuis longtemps", a déclaré Berit Reiss-Andersen au journal Aftenposten juste après l'atterrissage de Liu Xia à Helsinki en début de semaine, en route vers l'exil en Allemagne. "Elle a été soumise à une grande épreuve et à des souffrances inutiles même si elle n'a jamais commis de crimes."

Vendredi, Aftenposten a rapporté que l'ambassade de Chine avait réagi brutalement aux commentaires de Bérit Reiss-Andersen. Dans un communiqué envoyé jeudi à Aftenposten, l'ambassade chinoise estime que les commentaires de la Présidente du Comité Nobel de la Paix étaient arrogants et montraient ses préjugés envers la Chine. L'ambassade a également écrit que la Chine avait fait d'énormes progrès notamment en matière de droits de l'homme.

Berit Reiss-Andersen s'est dit étonnée de la réaction de l'ambassade, affirmant que ses commentaires exprimaient sa joie pour la libération de Liu Xia. Ce n'était nullement une attaque contre la Chine mais qu'elle était plutôt heureuse que les autorités chinoises tenaient compte des considérations humanitaires.

Photo : Berit Reiss-Andersen

Les préoccupations du Comité Nobel de la Paix
Le Comité Nobel lui-même est depuis longtemps préoccupé par l'assignation à résidence de la veuve de Liu Xiaobo. Reiss-Andersen a déclaré que le Comité Nobel norvégien avait soutenu Liu Xiaobo et a ensuite soutenu sa veuve quand elle a été soumise à des mesures punitives en raison de sa relation avec le gagnant du prix.

Liu Xia a été détenue immédiatement après que son mari ait reçu le prix Nobel de la paix en 2010 pour ses efforts en faveur de la démocratie et des droits de l'homme en Chine. Il était déjà en prison à l'époque, purgeant une peine de 11 ans pour "subversion du pouvoir de l’État" après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte réclamant une Chine démocratique.

La Chine, qui avait averti la Comité Nobel de ne pas donner le prix à un dissident chinois, avait accusé les membres du Comité de violer l'esprit même du prix créé par Alfred Nobel. Elle avait affirmé que Liu Xiaobo était un "criminel qui a été condamné par les services chinois de la justice pour avoir violé le droit chinois". Cette nomination avait conduit à sept ans de crise diplomatique entre la Norvège et la Chine. La Chine furieuse, avait accusé le gouvernement norvégien et avait gelé les relations au plus haut niveau politique. Les autorités chinoises avaient perdu la face car ce prix avait été largement salué dans le monde entier.

Liu Xiaobo est mort le 13 juillet 2017 à l'âge de 61 ans d'un cancer du foie, après avoir passé plus de huit ans en détention dans une prison chinoise. Sa femme est restée confinée chez elle et souffrait elle-même de maladie et de dépression. Les autorités chinoises ont affirmé qu'elle a finalement été libérée et autorisée à se rendre à l'étranger pour recevoir des soins médicaux en Allemagne, où les dirigeants politiques ont également longtemps cherché sa liberté.

Berit Reiss-Andersen a déclaré que le comité Nobel norvégien avait invité Liu à venir à Oslo l'année dernière, après la mort de son mari. "Notre invitation est toujours d'actualité", a déclaré Berit Reiss-Andersen à Aftenposten en début de semaine. "Elle est la bienvenue ici." Berit Reiss-Andersen espère que Liu Xia se rendra à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix au nom de son défunt mari.

D'après Aftenposten, il n'est pas certain que Liu Xia exprimera ses opinions politiques en exil, en partie parce qu'elle est malade mais aussi parce que son frère cadet n'a pas été autorisé à voyager avec elle à l'étranger. Il serait maintenant considéré comme un otage en Chine, dans le but de la forcer à garder le silence.

Une cérémonie de remise du prix Nobel de la paix à Oslo en l'honneur de Liu Xiaobo pourrait également menacer les relations diplomatiques que la Norvège a finalement restaurées avec la Chine l'année dernière. Le gouvernement norvégien, qui par ailleurs défend les droits de l'homme, est resté pour la plupart silencieux sur l'emprisonnement de Liu Xiaobo et sa femme, réticents à poursuivre la colère des officiels chinois. Cela a suscité de nombreuses critiques en Norvège et à l'étranger, beaucoup affirmant que la Norvège, dans ses efforts pour rétablir ses relations diplomatiques avec la Chine, était plus préoccupée par la vente de son saumon à la Chine que par son maintien. La Première ministre Erna Solberg a également été attaquée pour avoir publié une courte déclaration de condoléances à la mort de Liu Xiaobo.

Si Liu Xia accepte l'invitation du Comité Nobel et qu'une nouvelle cérémonie de remise du Prix de la Paix est organisée, il reste à savoir si quelqu'un du gouvernement norvégien y assistera.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Norvege-fr.com

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "politique"

Vos commentaires