Norvège : record de chaleur pour un mois de février - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Norvège : record de chaleur pour un mois de février

Les thermomètres ont atteint mardi les 19° C dans certaines régions du sud de la Norvège, provoquant une vague de chaleur hivernale que les météorologues et les agriculteurs qualifient d'effrayante. De nouveaux records de chaleur pour février, mais est-ce une bonne nouvelle ?

"ça ne va pas du tout", a déclaré Gurine Seland, une agricultrice d’Aust-Agder, à Norwegian Broadcasting (NRK), alors que des bourgeons poussaient sur ses plants de framboises et de bleuets. "C'est beaucoup trop tôt !"

Ce mardi, elle travaille dehors en t-shirt et admet profiter du soleil et de la chaleur, mais c'est effrayant. Sa ferme est réputée pour produire Les espèces de pommes de terre les plus anciennes de Norvège, mais elle insiste sur le fait qu'il est trop tôt pour penser à planter les pommes de terre maintenant.

Gurine Seland est loin d’être la seule à déplorer cette chaleur pour un mois de février. Il faisait 18,7° C dans la ville côtière de Grimstad mardi, battant le record de 16,9° C établi le 28 février 2012. Le record en Norvège pour le mois de février se situait à Møre og Romsdal. À Sunndalsøra, 18,9 degrés avaient été mesurés le 23 février 1990.

Mercredi matin, les thermomètres indiquaient déjà 6° C avant 9 heures, à une période de l’année où les températures sont généralement bien inférieures à zéro.

Les climatologues pensent que dans de nombreux endroits en Norvège, des records seront à prévoir en hiver comme en été dans les années à venir. Bjørn Samset du Centre de recherche sur le climat n'est pas surpris par les records de chaleur enregistrés à Aust-Agder : "On remarque le réchauffement de la planète surtout au printemps. Le printemps commencent plus tôt et l'automne dure plus longtemps. Nous ne savons pas encore comment la nature s’y adaptera. La question est de savoir si la nature norvégienne sera suffisamment robuste pour tolérer le changement".

Bjørn Samset du centre norvégien de recherche sur le climat Senter for klimaforskning a déclaré que le début du printemps pouvait avoir de graves conséquences pour l'agriculture : "En gros, cela peut être vécu positivement par les agriculteurs car cela donne une saison de croissance plus longue. Mais le début de la saison pollinique, qui est interrompue par une période froide, peut causer des problèmes, entre autres, aux fruits, aux baies et aux insectes", explique Bjørn Samset.

Les agriculteurs norvégiens subissent déjà des pressions pour changer leurs habitudes, pour réduire leurs propres émissions de carbone, qui contribuent au changement climatique, et, en particulier en Europe, pour réduire leur utilisation d'insecticides. Gurine Seland est inquiète mais pense que relever des nouveaux défis peut être passionnant : "Je pense que nous verrons beaucoup plus cela dans le futur, avec des conditions météorologiques plus extrêmes que ce soit le froid comme la chaleur", a-t-elle déclaré à NRK. "C'est excitant, mais effrayant à la fois."

Source de l'information : NRK
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Martine Nærebø

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "météo"

Vos commentaires