L'organisation écologiste salue l'annonce du gouvernement norvégien de se désengager des compagnies pétrolières - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

L'organisation écologiste salue l'annonce du gouvernement norvégien de se désengager des compagnies pétrolières

Vendredi, la ministre des Finances a annoncé que la Norvège allait se désengager des compagnies pétrolières. Cette annonce a été saluée par l’organisation écologiste norvégienne "Natur og ungdom".

"Il est rare de soutenir Siv Jensen, mais aujourd’hui, notre ministre des Finances a pris la mesure de l'urgence sur le changement climatique ainsi que pour notre économie", a déclaré Gaute Eiterjord, responsable de l'organisation Natur og ungdom (Nature et jeunesse), dans un communiqué de presse.

La richesse pétrolière est trop vulnérable

Lors d’une conférence de presse ce vendredi 8 mars, la ministre des Finances, Siv Jensen (FRP), a annoncé que le fonds souverain norvégien (le plus gros fonds au monde) se désengageait des compagnies pétrolières.

"L’objectif est de rendre notre richesse accumulée moins vulnérable face à une chute des prix du pétrole", a déclaré le ministre des Finances dans un communiqué de presse. Une décision qui fait suite à une recommandation en ce sens de la Banque de Norvège qui préconisait en novembre 2017 de cesser de placer une partie de l'argent du fonds souverain dans des valeurs pétrolières. Fin 2018, le fonds possédait pour environ 37 milliards de dollars d'actions dans le secteur pétrolier. "La proposition du gouvernement porte sur 7,5 milliards de ces actifs", a précisé Siv Jensen.

La nouvelle a suscité un grand enthousiasme chez "Natur og ungdom", et le dirigeant Gaute Eiterjord a salué la décision du gouvernement. Il espère qu'ils vont suivre et investir dans les énergies renouvelables afin de lutter contre la crise climatique.

Trop tôt pour crier victoire ?

Sauf coup de théâtre, la proposition devrait être adoptée sans problème par le Parlement où le gouvernement dispose de la majorité.
La Norvège est le plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest. Pétrole et gaz naturel représentent près de la moitié des exportations et 20% des revenus de l’État, lesquels vont abonder le fonds souverain où Oslo pioche ensuite pour financer son budget. Vu les sommes en jeu, un désengagement devrait prendre du temps : "L'industrie pétrolière sera une industrie majeure et importante en Norvège encore pendant de nombreuses années", a déclaré Siv Jensen.

**Photo @ Thor Due de Natur og ungdom**

Les grèves scolaires pour le climat en Norvège

Les élèves des écoles primaires et secondaires norvégiennes ont rejoint leurs homologues étranger pour manifester le vendredi, afin de se mobiliser pour le climat et montrer leur mécontentent face aux politiciens qui, selon eux, n'en font pas assez pour mettre fin au changement climatique.

L’organisation écologiste norvégienne Natur og ungdom a planifié une grève nationale dans les écoles le vendredi 22 mars. L’objectif est de faire en sorte que les politiciens assument leurs responsabilités dans la campagne pour le climat. Ils expliquent que la prochaine génération paiera le prix du refus des politiciens de réduire les émissions de carbone, à cause de tout l'argent généré par les industries pétrolière et gazière.
"Au lieu de réduire les émissions, ils ouvrent de nouvelles régions de l’Arctique à l’exploration pétrolière et gazière et planifient l’expansion des aéroports et de nouvelles pistes", écrit "Natur og ungdom" sur son site. "Inutile d'étudier si l'environnement doit être détruit, nous nous mettons donc en grève le 22 mars."

Arild Sundfjord, chercheur à l'Institut polaire norvégien, a déclaré à NRK que les étudiants avaient de bonnes raisons de s'inquiéter. "Il y a eu une augmentation assez radicale des températures dans l'atmosphère et dans les mers", a déclaré Arild Sundfjord. "Nous constatons que la glace fond dans l'Arctique et que les glaciers se retirent. Il est tout à fait réel que le changement climatique soit en cours, et tout porte à croire qu'il a été généré par l'homme, même si des variations naturelles peuvent être constatées".

Source de l'information : framtida
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Alf Vidar Snæland / NRK

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires