La baleine 'espionne russe' découverte en Norvège servait peut-être à des fins thérapeutiques - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

La baleine 'espionne russe' découverte en Norvège servait peut-être à des fins thérapeutiques

La désormais célèbre baleine blanche libérée de son mystérieux harnais au large du Finnmark situé à l’extrême nord de la Norvège fin avril, a été nommée Hvaldimir par les norvégiens. "Hval" (prononcé "vall") est le mot norvégien pour "baleine", et le nom est aussi un jeu avec le nom du président russe Vladimir Poutine. Accusée dans un premier temps d'espion venant de Russie, la baleine Hvaldimir servait peut-être à des fins thérapeutiques pour les enfants défavorisés en Russie.

Fin avril, des pêcheurs de la région de Rolfsøya dans le Finnmark ont découvert une baleine blanche nageant dans les environs avec un harnais. Selon les pêcheurs, elle était apprivoisée et cherchait le contact avec les gens.

La découverte a attiré l'attention internationale et PST (Service de sécurité de la police norvégienne) a examiné le harnais sur la baleine. À l'Institut de recherche marine et à l'Université arctique de Tromsø en Norvège (UiT), on pensait que la baleine pouvait provenir de la marine russe, qui utilise depuis longtemps des animaux dans ses expériences.


La Direction de la pêche est soulagée que la baleine ne soit probablement pas un espion. "Nous avons pensé à l'espionnage et à la guerre, mais c'est juste une baleine qui veut notre bien, à nous les humains. Elle est absolument fantastique, elle est très câline", a déclaré Jørgen Ree Wiig de la Direction de la pêche (Fiskeridirektoratet).

"La baleine du Finnmark s'est probablement échappée d'un centre de traitement russe situé près de la frontière norvégienne", a déclaré Morten Vikeby, ancien journaliste de Fiskeribladet et ex-consul à Mourmansk. En 2008, une baleine blanche avait été utilisée dans un centre de sports nautiques de la mer Blanche, à la frontière entre les comtés de Mourmansk et de Carélie. L'objectif était de dresser la baleine à des fins thérapeutiques sur les enfants ayant une maladie mentale.

Source de l'information : Aftenposten
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Jorgen Ree Wiig / Norwegian Directorate of Fisheries

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "divers"

Vos commentaires