De la Norvège au Canada : l'incroyable voyage d'une renarde - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

De la Norvège au Canada : l'incroyable voyage d'une renarde

Une renarde arctique a parcouru plus de 3 500 km, de la Norvège au Canada, en 76 jours, ce qui étonne les chercheurs de l'Institut polaire norvégien.

L'animal a été équipé d'un dispositif de suivi en juillet 2017. Il a quitté le Spitsberg dans l'archipel norvégien de Svalbard le 26 mars 2018. Après 21 jours et 1512 km sur la banquise, il a atterri au Groenland le 16 avril 2018. Son voyage s'est poursuivi vers l'île d'Ellesmere au Canada, où il est arrivé le 1er juillet 2018 après avoir parcouru 4415 km .

Il s'agirait du plus long déplacement jamais enregistré pour un renard arctique, selon les scientifiques. Avant de publier leur rapport, les chercheurs se sont posés la question si le collier du renard aurait pu être enlevé et emporté à bord d'un bateau.

"Mais non, il n'y a pas de bateaux qui remontent aussi loin dans la glace. Nous avons donc simplement suivi le périple de la renarde", a déclaré chercheuse Eva Fuglei.

**Photo : Elise Strømseng / Norsk Polarinstitutt**

Le collier transmettait des données chaque jour pendant une période de trois heures. En traversant la glace de mer et les glaciers, la renarde a parcouru en moyenne 46,3 km par jour et a parcouru 155 km au cours d'une journée, alors qu'elle se trouvait sur la banquise dans le nord du Groenland.

"C’est, à notre connaissance, le plus long trajet jamais enregistré pour cette espèce", a déclaré Eva Fuglei.

**Photo : Norsk Polarinstitutt**

Le parcours du renard a suscité des inquiétudes quant à l'impact possible des changements climatiques sur la banquise et sur la capacité des animaux à migrer.

"C’est un autre exemple de l’importance de la banquise pour la faune et la flore dans l’Arctique", a déclaré Ola Elvestuen, ministre norvégien du climat et de l’environnement . "Le réchauffement dans le nord est effroyablement rapide. Nous devons réduire les émissions rapidement pour éviter la disparition de la banquise l'été".

La renarde aurait survécu grâce aux ressources alimentaires marines, y compris les oiseaux marins. Là où elle s’installa sur l’île d’Ellesmere, elle vivait principalement de lemmings, ce qui témoigne de sa capacité à modifier les écosystèmes.

**Photo : Eva Fuglei / Norsk Polarinstitutt **

Les renards arctiques sont des animaux incroyablement robustes qui peuvent survivre à des températures glaciales aussi basses que -50° C. En hiver, la nourriture pour le renard est rare et ils suivent souvent les grands prédateurs, comme les ours polaires, pour manger leurs restes. Ils vivent en moyenne trois à six ans dans la nature et pèsent jusqu'à 7,5 kg.

On ne sait pas ce qu'est devenu la renarde, le traceur GPS a cessé de fonctionner en février de cette année.

Source de l'information : Norsk Polarinstitutt
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Jon Leithe / Norsk Polarinstitutt

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "sciences"

Vos commentaires