Plus de 200 rennes morts au Svalbard à cause du changement climatique - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Plus de 200 rennes morts au Svalbard à cause du changement climatique

Cet été, trois scientifiques ont parcouru la toundra dans l'archipel du Svalbard pendant dix semaines d'affilée. La tâche consistait à enquêter sur la population de rennes. Le renne est surveillé et compté car il s’agit d’une espèce essentielle à la compréhension de l’écosystème de la toundra. Jamais auparavant les chercheurs n'avaient trouvé autant de rennes morts de faim au Svalbard.

L'Institut polaire norvégien étudie le nombre de rennes sauvages au Svalbard depuis 40 ans. Jamais auparavant ils n'avaient vu autant de cadavres à la fois. Au total, ils ont trouvé plus de 200 rennes morts de faim. Les chercheurs pensent que cela est dû aux changements climatiques. Le renne ne trouve pas assez de nourriture en hiver.

En décembre dernier, les précipitations ont été abondantes au Svalbard.

"Les animaux qui vivaient dans plusieurs zones du Svalbard ont eu des difficultés à trouver de la nourriture. Les cadavres que nous avons trouvés sont des rennes morts de faim", a déclaré l'écologiste Åshild Ønvik Pedersen à NRK.

Il y a peu d'endroits dans le monde où le changement climatique se produit aussi rapidement qu'au Svalbard.

"C'est effrayant de retrouver autant d'animaux morts. Ceci est un exemple de la façon dont le changement climatique affecte la nature. C'est tout simplement triste", a ajouté Åshild Ønvik Pedersen, scientifique spécialiste des rennes.

Cependant, le fait que certains rennes meurent de faim en hiver n’est pas anormal. Mais le changement climatique a aggravé la pénurie alimentaire.

"Une partie de la mortalité est naturelle car il y a eu beaucoup de nouveaux nés l'année dernière. Mais la plupart des décès est dû à de fortes précipitations, dues au réchauffement de la planète", a déclaré Åshild Ønvik Pedersen.

Elle pense que la mort des rennes est conséquente du changement du climat sur la faune dans des zones éloignées de la civilisation.

Un climat plus doux provoque, entre autres, davantage de précipitations. Lorsque la pluie frappe le sol, elle se fige en une couche de glace si forte que les animaux n’ont pas accès à la nourriture au sol.

**Photo @ LARISSA T BEUMER**

"Les rennes broutent dans tout le Svalbard et en hiver, ils tirent leur nourriture de la toundra. Ils peuvent creuser dans la neige, mais pas dans la glace", explique Åshild Ønvik Pedersen.

En l'absence de nourriture, les chercheurs ont observé que des rennes mangent aussi des algues et du varech. Néanmoins, le renne du Svalbard ne peut pas manger uniquement des algues, car il pourrait avoir des problèmes d'estomac.

Torkild Tveraa est chercheur à l'Institut norvégien de recherche sur les sciences naturelles. Il dit que le renne joue un rôle important dans les écosystèmes arctiques en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Lorsque le changement climatique améliore les conditions de croissance de plusieurs espèces de plantes indésirables, le renne contribue de manière importante à la maîtrise de ces cultures.

"Le renne est le plus gros mangeur de plantes des régions arctiques. S'il disparaît et qu'il ne les mange pas, le paysage sera très différent", explique Torkild Tveraa.

Source de l'information : NRK
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Ann Kristin Balto

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires