Greta Thunberg a refusé le prix environnemental du Conseil nordique - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Greta Thunberg a refusé le prix environnemental du Conseil nordique

Chaque année, le Conseil nordique composé de la Norvège, la Suède, l'Islande, le Danemark et la Finlande, décerne cinq prix : le prix de littérature, le prix de littérature pour enfants et jeunes, le prix du film, le prix de la musique et le prix de l'environnement.

Lors d'une cérémonie de remise de prix à Stockholm, Greta Thunberg a reçu le prix de l'environnement du Conseil nordique pour ses efforts dans le domaine du climat, mais a décidé de le refuser et n'est pas tendre envers les pays nordiques.

Sur son compte Instagram, elle a déclaré :

J’ai reçu le prix environnemental du Conseil nordique 2019. J’ai décidé de décliner ce prix. Voici pourquoi : Je voyage actuellement en Californie et ne peux donc pas être présent avec vous aujourd’hui. Je tiens à remercier le Conseil nordique pour ce prix. C'est un immense honneur.

Mais le mouvement pour le climat n'a plus besoin de récompenses. Ce dont nous avons besoin, c’est que nos politiciens et les membres du pouvoir commencent à écouter les alertes et les données scientifiques.

Les pays nordiques jouissent d'une grande réputation dans le monde en matière de climat et d'environnement. Il ne manque pas de se vanter à ce sujet. Il ne manque pas de beaux mots. Mais s’agissant de nos émissions réelles et de notre empreinte écologique par habitant - si nous incluons notre consommation, nos importations ainsi que l’aviation et le transport maritime -, c’est une toute autre histoire.

En Suède, nous vivons comme si nous avions environ 4 planètes selon le WWF et le Global Footprint Network. Et à peu près la même chose pour toute la région nordique.

En Norvège, par exemple, le gouvernement a récemment octroyé un nombre record de permis de recherche de nouveaux gisements de pétrole et de gaz. "Johan Sverdrup", le champ de pétrole et de gaz naturel récemment ouvert, devrait produire du pétrole et du gaz naturel pendant 50 ans; du pétrole et du gaz générant des émissions mondiales de CO2 de 1,3 tonne.

Le fossé entre ce que la science dit nécessaire pour limiter l’augmentation de la hausse de la température mondiale en dessous de 1,5 voire 2 degrés - et la politique à la tête des pays nordiques est gigantesque. Et il n'y a toujours aucun signe des changements requis.

L’Accord de Paris, que tous les pays nordiques ont signé, repose sur l’équité, ce qui signifie que les pays les plus riches doivent montrer le chemin.

Nous appartenons aux pays qui ont la possibilité de faire le plus. Et pourtant, fondamentalement, nos pays ne font toujours rien. Donc, jusqu'à ce que vous commenciez à agir en accord avec ce que la science dit nécessaire pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 degrés ou même de 2 degrés Celsius, je choisi de poursuivre les grèves "Fridays For Future" en Suède et de ne pas accepter le prix environnemental des Conseils nordiques, ni le prix de 500 000 couronnes suédoises.

Source de l'information : Greta Thunberg
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Marit Hommedal

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires