Journée de la Terre : la Norvège leader mondial des véhicules électriques - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Journée de la Terre : la Norvège leader mondial des véhicules électriques

Ce mercredi 22 avril 2020 marque le 50ème anniversaire du Jour de la Terre. Face aux enjeux climatiques, la Norvège a développé son marché de véhicules électriques pour en devenir le leader mondial. Aujourd'hui, plus de 50 % de véhicules neufs vendus en Norvège sont entièrement électriques. Un coup médiatique en 1995 de la part du leader du groupe a-ha serait le point de départ d'un long engagement de la Norvège en matière de véhicule électrique.

C'est en 1995 que le chanteur du groupe norvégien a-ha, Morten Harket et le responsable environnemental de l'ONG Bellona ont importé de Suisse une Fiat Panda transformée en électrique.

Pour attirer l'attention des médias, Morten Harket (a-ha) et Frederic Hauge (Bellona Norvège) ont roulé dans Oslo avec cette Fiat Panda sans payer les péages routiers de la capitale, en se garant n'importe où et en ignorant toutes les contraventions reçues. Finalement, les autorités ont confisqué le véhicule et l'ont vendu aux enchères pour couvrir la totalité des amendes. Pari gagné puisque peu de temps après, les véhicules électriques ont été exemptés de péages routiers.

**Photo Morten Harket et Frederic Hauge @ Lise Møller / VG **

La gratuité du péage fait partie des nombreuses mesures incitatives qui ont permis à la Norvège de devenir leader sur le marché des véhicules électriques.

En Norvège, plus de 50 % de véhicules neufs vendus sont entièrement électriques. Même s'il reste encore du chemin à parcourir, le pays est en bonne voie pour atteindre l'objectif gouvernemental fixé en 2016, soit d'éliminer progressivement la vente de toutes les nouvelles voitures et de tous les nouveaux véhicules utilitaires légers à base de combustibles fossiles d'ici 2025.

Bien que la Norvège soit le premier producteur de pétrole en Europe, la quasi-totalité de son énergie domestique provient d'une source unique et renouvelable : l'hydroélectricité. Ce qui signifie que pour la Norvège c'est une option beaucoup plus verte que pour un autre pays dont l'électricité est produite principalement par des centrales au charbon.

Avant la découverte du pétrole, la Norvège était un pays pauvre et les voitures étaient des objets de luxe. Dès 1990, le gouvernement a incité l'achat de véhicules électriques en dispensant totalement des lourdes taxes pesant sur les modèles à essence ou diesel, ce qui rend la voiture électrique aussi compétitive qu'une voiture ordinaire.

" Ambition à 2030 : zéro CO2 à Oslo "


Depuis, les conducteurs de voitures électriques ont le droit de se garer gratuitement dans certains parkings municipaux, de circuler sur les voies réservées aux bus, de prendre les ferries sans billet et, grâce à A-ha, de conduire sans frais. Ils ne sont pas tenus de payer la TVA sur leur voiture, ni la taxe routière, et les voitures électriques de société sont taxées à un taux inférieur à celui des véhicules à essence ou diesel.

Certaines mesures ont changé au fil des ans : pour être autorisé à circuler sur une voie de bus, par exemple, il faut désormais transporter un passager. Une règle dite des 50 % a été introduite en 2017, permettant aux autorités locales de faire payer aux conducteurs de voitures électriques jusqu'à 50 % des frais de stationnement, des péages routiers et des tarifs des ferries applicables aux véhicules à carburant fossile.

Malgré les mesures d'incitation, les ventes de véhicules électriques en Norvège sont restées faibles jusqu'en 2010 environ, jusqu'à ce qu'un certain nombre de voitures électriques plus petites et plus abordables de fabricants tels que Mitsubishi et Nissan arrivent sur le marché. Grâce à l'amélioration de la technologie, les voitures électriques plus grandes ont commencé à offrir à la fois l'espace et l'autonomie nécessaires pour en faire un choix judicieux pour les familles. En 2019, la Tesla a été le véhicule le plus plébiscité.


Pour limiter encore plus l'impact sur l'environnement, Christina Bu de Norsk elbilforening, Association norvégienne des véhicules électriques, indique au journal Britannique The Guardian qu'il faudrait un producteur de batteries propres en Europe. " Notre souhait est de produire 100 % d'énergie renouvelable ", a-t-elle déclaré.

La capitale norvégienne a la stratégie climatique la plus ambitieuse de toutes les grandes villes du monde en voulant libérer totalement Oslo de ses émissions de CO2 d'ici 2030.

Source de l'information : The Guardian
Article rédigé par : norvege-fr.com
Copyright photo : Norvege-fr.com

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "écologie"

Vos commentaires