Le Cri de Munch nécessite de la distanciation physique - Norvège Actualité

Norvege-fr.com

Le Cri de Munch nécessite de la distanciation physique

Depuis sa création en 1910, Le Cri d'Edvard Munch ne cesse de fasciner. Cependant, ce chef d’œuvre qui existe en quatre exemplaires, se détériore. Après analyses, des experts ont indiqué que la peinture utilisée par le peintre norvégien était de mauvaise qualité. L'humidité dont celle produite par la respiration humaine en serait la cause. Les amateurs d'art vont devoir laisser de la distanciation physique au célèbre tableau pour sa conservation.

Qui ne connait pas Le Cri du peintre expressionniste norvégien Edvard Munch ? Souvent parodié, Le Cri exprime l'angoisse face au monde qui nous entoure. Ce célèbre tableau, figurant comme l'une des œuvres majeures de l'artiste, tout commeLa Madone, avait été volé le 22 août 2004 en plein jour par des hommes armés au musée Munch d'Oslo. Deux ans plus tard, les tableaux avaient été retrouvés endommagés par le vol mais également par l'humidité et la moisissure. Mais depuis plusieurs années, l'œuvre perd ses couleurs. Pour comprendre la cause de la détérioration de la célèbre peinture, un consortium international de scientifiques s'est penché sur son cas. Ils ont découvert qu'Edvard Munch avait utilisé une peinture avec du sulfure de cadmium de faible qualité vulnérable à la moisissure et à l’humidité, y compris celle faiblement produite par la respiration des visiteurs.

**Photo du journal VG lors du vol des tableaux en 2004 prise lors de l'exposition "Exit" en Août 2019 @ Norvege-fr.com**

A l'origine, l’œuvre de Munch est composée de couleurs vives mais au fil des décennies, Le Cri a perdu peu à peu de sa substance. Le jaune vire au blanc cassé au niveau du soleil couchant et au niveau du cou du personnage angoissé au milieu de la toile. Dans le décor, la peinture jaune opaque appliquée en couche épaisse dans le lac au-dessus de la figure s'écaille.

" Le sulfure de cadmium jaune vif semble s'être oxydé en un sulfate de cadmium incolore. Cette transformation spontanée a déjà été constatée sur d'autres peintures d'autres artistes connus de cette époque, comme Vincent Van Gogh, James Ensor ou Henri Matisse, " a déclaré le professeur Koen Janssens de l'Université d'Anvers. " Pendant longtemps, on a pensé que la détérioration de l’œuvre était due à son exposition à la lumière mais il s'est avéré que celle-ci n'était pas vraiment nocive. "

Pour mieux conserver les œuvres, il faudrait limiter les interactions avec le public, mais comme l'indique Koen Janssens en souriant, ce n'est pas l'objectif d'un musée. Cependant, la pandémie de Covid-19 risque de limiter le nombre de visiteurs dans les musées, ce qui serait évidemment une bonne nouvelle pour Le Cri.

Le nouveau Musée Munch construit en front de mer à Bjørvika près de l'Opéra d'Oslo doit ouvrir courant 2020. Toutes les œuvres de l'artiste rejoindront prochainement le nouveau musée qui devrait offrir de meilleures conditions de conservation. Le Cri sera alors installé dans un espace éclairé normalement mais avec un niveau d'humidité de 45%, avec l'espoir de ralentir sa détérioration.

**Photo du nouveau musée Munch qui ouvre en 2020 @ Norvege-fr.com**

Edvard Munch, qui a vécu de 1863 à 1944, est l'artiste peintre norvégien le plus connu au monde. Il est considéré comme un précurseur de l'expressionnisme.

**Portrait d'Edvard Munch - exposition " Exit " - Août 2019 @ Norvege-fr.com**

Source de l'information :
Article rédigé par : Laëtitia
Copyright photo : Norvege-fr.com

Cet article a été écrit exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Autres Articles "culture"

Vos commentaires