Norvege-fr.com - A la conquête de Knivskjellodden et du Cap Nord - Knivskjellodden et Cap Nord - Norvège : à la découverte...

Norvege-fr.com

Knivskjellodden et Cap Nord

A la conquête de Knivskjellodden et du Cap Nord

Le prêtre italien Francesco Negri était le premier touriste à venir au Cap Nord. C'était en 1664. Aujourd'hui, environ 200 000 touristes y viennent tous les ans durant les deux ou trois mois d'été. Du haut du plateau du Cap Nord, les visiteurs apprécient beaucoup la vue sur le soleil de minuit sur la mer de Barents. La falaise s'avance dans l'océan, son plateau trônant à 307 mètres au-dessus des eaux. Le centre des visiteurs du Cap Nord, appelé Hall du Cap Nord, accueille des expositions toute l'année. Il y a également une chapelle, la chapelle Saint-Jean. Des mariages sont parfois organisés dans cette chapelle œcuménique qui est la plus septentrionale du monde. Pour ceux qui auraient comme moi, un coup de cœur pour cet endroit, il existe une carte "The royal north cap club" qui vous permet d’une fois achetée de pouvoir accéder gratuitement au plateau du cap nord A VIE. C’est très peu cher, ce qui vaut vraiment le coup quand on sait le prix d’entrée.



Cet été ce fut la vingtième fois que j’avais la chance de pouvoir aller tout au nord de la Norvège et l’expérience fut toujours aussi intense. On se sent dans un autre monde, au calme. Une sorte de sérénité qui nous fait tout oublier de nos soucis, ou de nos préoccupations le temps que l’on y reste. On peut aller se promener à de très nombreux endroits, mais quelques fois le plus près est le plus magique. En partant un peu sur la droite du parking, en faisant quelques centaines de mètres, je suis arrivée face à face avec un troupeau de rennes très peu farouches et j’ai pu faire de très jolies photos. Des oiseaux se mêlent à ce spectacle, du labbe parasite à des oiseaux plus communs comme le grand corbeau, il y a toujours quelque chose à faire ou à voir au Cap Nord.



Mais, officiellement le point le plus éloigné et le plus au nord de l’Europe est le Knivskjellodden sur l'île de Magerøya. Bien que le Cap Nord soit généralement considéré comme étant le point le plus au nord de l'Europe, ce dernier se situe 1 611 m plus au sud que Knivskjellodden . Ce "statut" du cap Nord est dû à son caractère plus majestueux avec ses hautes falaises dominant l'océan et son accès plus facile par le plateau.





On peut accéder à Knivskjellodden à pied par un chemin balisé (de grands tas de pierre, « cairns » sont disposés tous le long du chemin) de 9 km de long depuis un parking situé quelques kilomètres au sud du cap Nord. Au départ quand je suis partie j’avais quelques doutes car faire 18 km à pied ce n’est pas vraiment mon fort, mais en fin de compte j’y suis arrivée relativement facilement. C’est une randonnée qui dure environ 5h aller-retour et qui mérite vraiment le détour. Le dénivelé est tel que le chemin est quasiment plat, avec des pierres un peu partout, de petits ponts au-dessus de tourbières, et des fleurs qui jalonnent votre chemin, et de superbes paysages. La dernière partie se fait le long de l’eau, et la récompense n’est plus très loin, un monument en pierre montre votre point d’arrivée. Un petit rituel vraiment sympa est de pouvoir inscrire votre nom dans un cahier dans une petite cache remplie de divers objets laissés par les randonneurs. Si le cœur vous en dit, il est possible ensuite d’avoir un diplôme prouvant que vous êtes bien allés au bout, pour cela il faut vous rendre au camping au début de la route menant au cap nord. Vous pouvez voir les vagues s’échouer sur les rochers, de nombreux goélands, mouettes voler au gré du vent, et même apercevoir des phoques si vous êtes là au bon moment. Sans bien sûr oublier d’avoir une vue sans pareille sur la falaise et le globe mythique du Cap Nord.

Article rédigé par : Aurore Photo73, @turtagro
Copyright Photos : Aurore Photo73, @turtagro

Cet article "Découverte" a été rédigé exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à le diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Vos commentaires