Gulli Briem - Norvège interviews

Norvege-fr.com

Gulli Briem

Après une première interview de Paul H. Christiansen, nous vous en proposons aujourd'hui une seconde avec Gulli Briem, batteur du groupe Mezzoforte et qui vient de sortir un album solo "earth Affair - Chapter 1" avec notament un titre interprété par Morten Harket "Gildas Prayer".


* Votre parcours :

- Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis une créature de l’espace ! Né par hasard en Islande il y a quelques années ! Un homme fou ou adorable, qui aime les gens et la musique. Un explorateur et un voyageur… en visant toujours plus haut et plus loin… En essayant de toucher le ciel avec mes mains nues et un coeur ouvert…

- Vous avez commencé très tot la musique, à l'age de 12 ans par de la battterie et quelques temps avant par de la guitare électrique. Quel a été votre declic ? Un proche ou étiez-vous admirateur d'un artiste en particulier ?
En fait j’étais terrifié à l’idée de recontrer des filles… un garçon d’une timidité maladive, j’écoutais des groupes britanniques glamour comme Slade & Sweet, et j’ai formé un groupe avec mes camarades de classe. Au moins comme ca on avait plus de chances d’attirer l’attention des filles. Nous ne savions pas jouer du tout, mais avions demandé à nos parents de nous acheter des guitares et une batterie pour que nous puissions apprendre et répéter. J’ai eu une guitare rouge de marque Teisco (on dirait le nom d’un supermarché britannique ! Ndt: Tesco) avec un squelette accroché au manche, et suis allé prendre des cours pour apprendre à jouer de cette chose. Je me suis retrouvé avc un prof aux cheveux longs qui était aussi dentiste et conduisait des motos. Il n’aimait pas mon approche de la guitare, et devait sans cesse remettre mes doigts à la bonne place sur le manche… Puis, je suis passé à la batterie… parce que notre batteur ne pouvait pas jouer du tout, et que ça me semblait plus intéressant et excitant.

- Quels sont les thèmes qui vous attirent le plus et ceux que vous aimeriez abordés dans un prochain album ?
Je suis vraiment ouvert à toutes les influences dans ma musique, comme vous l’avez probablement entendu. J’essaie d’être honnête avec la musique et la mélodie, et de créer de la profondeur dans la structure et les sonorités. J’aimerais plus expérimenter avec les voix, peut-être un choeur, avec quelques arragnements de cordes totalement bizarres, des chants pakistanais ou de la musique des rues turques.
Je sais qu’il y a beaucoup de super musiciens en France et j’aimerais revenir dans votre pays pour y travailler avec quelques français qui ont une vision, un concept ou un rêve de quelquechose de différent… J’aime beaucoup Bjork; je pense qu’elle essaie toujours d’aller plus loin, de donner plus de profondeur à ses projets. J’aimerais prendre des risques sur mon prochain disque… si ma maison de disques me laisse faire, mais je suis sûr qu’ils vont me laisser faire, enfin j’espère…

- Vous avez joué avec de grands artistes reconnus mondialement (Madonna, Bjork, Morten Harket, Miami Sound Machine...). Lequel ou laquelle vous a le plus marqué et pourquoi ?
Je ne sais pas vraiment, toutes mes collaborations étaient uniques et très différentes, bien que celle avec Madonna était bien sûr fascinante; son assistante m’a appelé sur mon portable en Islande pendant que j’étais en train d’apprendre à jouer de la batterie à un garçon de 10 ans. Je n’ai pu y croire que lorsque nous étions en studio et à la télé en Grande-Bretagne. J’étais assez décontracté pourtant. En fait, pour résumer, c’était: “Si tu te plantes… ta carrière est en danger!” Je n’ai réalisé qu’à quel point Madonna était célèbre quand nous avons fait Top of the Pops (ndt: il s’agit du TOP 50 britannique, avec des artistes invités à passer en direct au cours de l’émission avant l’annonce des 10 premiers du classement; chaque artiste effectue plusieurs prises de sa prestation pour que la meilleure passe à l’antenne) à Londres: j’ai vu des jeunes gamins commencer à hurler quand elle est entrée en scène. Nous n’avons pu jouer “You’ll see” que deux fois car les gamins devenaient hystériques. Madonna était tres relax et protégée par son garde du corps. Nous nous sommes dit au revoir avec une séance de yoga, ensuite elle a dû partir. Je l’aime bien et je pense qu’elle a réalisé des choses importantes pour l’industrie. Des mecs comme Miami Sound Machine étaient aussi super en studio et jouaient tellement bien. Ce qui est en soi-même une expérience magnifique.
Morten est devenu plus un ami que quelqu’un de bien payé pour chanter une chanson. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble pour apprendre à se connaître. Je suis allé environ 4 fois à Oslo pour le rencontrer et traîner avec lui avant que nous commencions vraiment à travailler sur ‘Gildas Prayer’. Il a besoin de faire attention à sa carrière, ce que je comprends très bien, mais je voulais vraiment, absolument, que ce soit lui qui chante cette chanson, car le refrain est une prière, et je lui ai dit qu’il était la seule personne au monde qui pouvait le chanter en le ressentant vraiment ! Le monde de Morten Harket est très spécial et il recherche une vie plutôt que d’être une pop-star célèbre. J’aime assez assez ça… Personne ne veut vraiment être une pop-star de toute façon, sauf les ados qui font de la pop… Ne le prenez pas mal les enfants… TOUT LE MONDE VEUT ETRE AIME.

- Après l'immense succès de 'Garden Party' avec votre groupe Mezzoforte en Angleterre, envisagez vous une nouvelle carrière internationale en solo ? Si oui, passera t elle par la France ? La musique est elle aujoud'hui votre seule activité professionnelle ?
Je me concentre pour le moment à faire connaître Earth Affair, je veux que ce disque soit présenté dans le monde entier, et obtenir la liberté de travailler avec différents musiciens et chanteurs, de faire des concerts dans plusieurs pays et de telle façon à faire la différence pour le public. J’espère vraiment venir en France et jouer pour vous en concert. Ca m’intéresse tellement de rencontrer de super musiciens français.
Mezzoforte existe encore, nous allons enregistrer un nouvel album très prometteur au Danemark en mai. Je fais seulement de la musique, même si c’est parfois difficile sur plusieurs points. Je ne veux plus passer autant de temps à être employé par les autres comme j’ai pu le faire, même si je le fais encore quelquefois. Je fais des conférences sur la batterie ici en Islande, et parfois en Norvège, ça m’amuse beeaucoup de les faire. Je pense qu’il est important de penser à ce que l’on fait avec le temps dont on dispose… et sa vie ! Utilisez-la sagement les gars !


* Votre album :

- Que représente la pochette de l'album ?
La pochette est une photo des Aurores Boréales, que l’on voit en Islande en hiver, normalement quand il fait froid et qu’il n’y a pas de nuages. Je pense qu’il s’agit d’une histoire d’amour… 30000 volts dans le ciel, TRES ELECTRIQUE ! ! ! Il s’agit juste d’un phénomène déconcertant et exceptionnel, c’est un privilège de le voir. Je pense parfois que c’est une histoire d’amour entre Dieu et le monde, et Il joue avec les interrupteurs électriques là-haut… ou ici-bas…

- Pourquoi avoir donné ce titre à votre album "Earth Affair - chapter one" ? Comptez-vous faire d'autres chapitres ?
Oui, si l’album marche bien, rien ne m’empêche de faire un chapitre 2, peut-être en 2006, avec de la musique complètement déjantée. Mais en ce moment, ce ne seront que des téléchargements depuis mon site. Je ne pense pas qu’il y aura de CDs dans les années toutes proches.

- Au travers de votre album, on découvre des mélodies de toute sorte (orientales, celtiques, techno...). D'ou vous vient cette incroyable inspiration ?
J’écoute tous les genres de musique. L’album ‘Mamma Morta’ de Maria Callas, un disque magnifique qui déchire votre coeur… J’ai écouté Air et U2 pendant un moment ; d’ailleurs, si on écoute attentivement, je crois que Bono chante à propos de religion et de Dieu… Qui que ce soit ce Dieu… J’ai aussi écouté Afro Celt System : Michael McGoldrick, qui a joué sur leur album ‘Release’, a ausi joué sur le mien, un autre TRES GRAND musicien et être humain…

- Est ce le fait que vous ayez beaucoup voyagé et que la 'Terre' est une grande source s'inspiration pour vous ?
Je suis inspiré par la vie… l’amour… les gens… Mon esprit est très ouvert, je vais où la musique me porte, mais je travaille dur pour atteindre mes buts musicaux.

- Vous êtes venu sur Paris l'année dernière pour notament travailler avec Mathias des Négresses Vertes. Pourquoi ce choix d'artiste ? Et pourquoi Paris ? Etait-ce votre première collaboration avec un artiste français ?
Mon co-producteur et ami Clive Martin travaille beaucoup en France avec des groupes comme Dolly, il m’a aidé pour venir à Paris et m ‘a présenté aux musiciens fantastiques qu’il connaissait. Clive a produit les deux premiers albums des Négresses Vertes. Sur ‘French Touch’, Mathias a joué de l’accordéon, Patrick Garaguer des percussions et claviers, et le magnifique Mami a chanté. Nous avons passé de super journées, mais le jour principal d’enregistrement, quand Mathias est arrivé, nous avons parlé pendant une heure… Et ensuite il a dit que l’on allait manger, c’était 16h, et je devais encore enregistrer sa partie, quelques parties de clavier et Mami : je commençais à vraiment paniquer, mais nous avons tout terminé vers 2h du matin. Vous les français avez tellement d’âme !

- L'album sortira-t-il en France ou en Europe ?
Je crois que nous avons des réseaux de distribution en France et dans quelques autres pays européens, mais nous allons commencer avec l’Islande, la Norvège, l’Allemagne et le Japon, puis d’autres pays suivront peu de temps après, espérons.


***** DEUXIEME PARTIE (04/05/2004) *****


* Votre collaboration avec Morten Harket

- Vous avez déjà travaillé avec de nombreux artistes, comme nous l'indiquions ci dessus. Pourquoi pour cet album avez-vous eu envie de collaborer avec Morten Harket ?
L’ancien directeur de ma maison de disques, Steinar Berg, est le premier à avoir pensé à essayer de faire quelque chose avec Morten, il y a plusieurs années, vers 1997. Peu de temps après, nous nous somme réunis à Oslo, chez Morten, où je lui ai joué "Gildas Prayer", qui était à l’époque dans une version totalement différente et seulement instrumentale. Il a joué ‘Hunting High and Low’ sur sa guitare, en chantant… C’était assez spécial… C’est une chanson tellement belle…

- Quelle a été sa réaction lorsque vous lui avez proposé de chanter sur votre nouvel album ?
Il était d’accord sur cette possibilité dès le début, il a tout de suite aimé le refrain de ‘Gildas Prayer’ que je chantais moi-même à l’époque. Il l’aimait tellement qu’il a dit que je devais le chanter moi-même…
J’AI REFUSE ! Je lui ai dit qu’il n’y avait que deux personnes au monde qui puissent le chanter. Moi ou lui. Nous n’avions pas les paroles des couplets, ce qui était un problème à l’époque. A un moment, on pensait même que ça ne se ferait pas, car Morten travaillait sur ses projets musicaux, et il y avait aussi des éléments politiques qui s’ajoutaient, ce qui est normal, je pense. Puis le poète Havard Rem nous a rejoint en nous donnant des textes superbes sur lesquels travailler. Après cela, tout s‘est enclenché, mais ça nous a pris du temps pour créer la chanson et différents remixes.

- Etait-ce une experience unique ou comptez-vous renouveler votre collaboration (en duo ou pour l'album solo de Morten...) ?
Il est un peu tôt pour le dire, Morten travaille sur son prochain album, qui va être fantastique, je pense que c’est parmi ce qu’il a fait de meilleur. Il a tellement évolué en tant qu’auteur et en tant que personne. Je lui ai présenté un très bon producteur, qui est un de mes amis, à Londres, et ils vont peut-être travailler ensemble… En fait tout le monde travaille sur ses projets persos, parfois les routes se croisent et nous essayons de nous aider, mais il est difficile de dire ce qui va se passer après. J’aimerais travailler sur une chanson depuis le début avec Morten, pour que nous puissions créer la musique ensemble.

- Avez vous été surpris par certains aspects de la personnalité de Morten, ou par sa manière de travailler ?
Oui sur plusieurs points… Bien que je ne sois pas un chasseur de célébrités, il est évident qu’il est très respectueux et très célèbre. Il fait plein de choses en plus de la musique, et quand on est avec lui, on devient un peu engagé dans ces choses-là aussi ! C’est un peu bizarre, mais si on veut être ou travailler avec lui, il faut être patient. Morten a mis la barre assez haute dans sa vie privée, c’est également quelqu’un de très discret, parfois on a l’impression qu’il est d’une certaine façon isolé à cause de ce qu’il est… J’ai essayé de casser ses méthodes quelquefois, de l’attaquer quand il s’y attendait le moins, donc on a eu quelques disputes, mais il est vraiment fort et musclé… C’EST COMPLETEMENT INJUSTE ! ! ! !… MAIS JE REVIENDRAI ! ! !

- Connaissez vous les oeuvres de Morten ou celles de Paul et Magne de A-ha et qu'en pensez-vous ?
Pas vraiment, mais j’écoute beaucoup ‘Vogt’s Villa’ de Morten et aussi ‘Wild Seed’ qui est un vrai chef-d’oeuvre. Je n’ai jamais rencontré Pal ou Magne, juste entendu un peu de musique de Pal…

- Vous avez semble-t-il participé a l'écriture de 'Gilda's Prayer'. Pourquoi ce titre ? Quelles ont été vos sources inspirations (religieuses, basé sur le film 'Gilda' avec RITA HAYWORTH et GLENN FORD...) ?
Euh.. En fait j’ai écrit la structure de la chanson, puis Morten, Havard Rem et moi l’avons modifiée et changé quelques lignes, mais j’ai écrit tout le refrain par exemple.
The Prayer (la prière qui est le refrain) est extraite d’un livre de Ruth White, ‘A Message of Love’ (‘Un Message d’Amour’, Ruth White avec Gildas). Gildas était un moine qui vivait en France ( !) au XIVème siècle. Il y a quelques années j’ai vécu des choses difficiles, et j’avais mis toute la prière sur le mur de mon studio. Elle m’a aidé lors de plusieurs moments difficiles. Je vais mettre l’intégralité de la prière sur mon site internet prochainement, ainsi vous pourrrez la lire en entier. Elle est très belle.

- Seriez-vous prêt à les suivre sur scène pour jouer d'un instrument lors d'une éventuelle tournée de a-ha ?
Ils ont un bon groupe avec eux maintenant. Je ne pense pas qu’ils aient besoin de moi, mais peut-être Earth Affair pourrait être leur première partie lors de leur prochaine tournée. Je suis déjà bien occupé avec Mezzoforte et ma carrière solo, mais s’ils me le demandaient, je pourrais peut-être le faire.

- Entretenez-vous des relations amicales avec Morten Harket ou est ce exclusivement professionnel ?
Nous sommes amis. Il vient en Islande parfois, et j’essaie de le voir, ainsi qu’Havard, si je le peux quand je suis à Oslo, ou bien nous pouvons aussi nous rencontrer à Londres, et puis il y aussi les habituels textos grâce à nos portables.


* Divers :

- Quels sont maintenant vos plans pour l'avenir ? (une tournée, d'autres collaborations avec des artistes...)
Je fais quelques trucs indépendants au coup par coup en Islande, mais principalement je me consacre à la promotion de ‘Earth Affair’ : c’est beaucoup de travail, et nous venons juste de commencer. Mezzoforte va enregistrer un nouvel album au Danemark en mai. Cet été, je vais voyager un peu, pêcher à la mouche, profiter de la nature en Islande, faire de la randonnée sur quelques volcans… Des trucs habituels en fait…

- Souhaitiez vous ajouter quelque chose ? Un mot de la fin ?
Mes amis, qui que vous soyez, où que vous soyez…Je vous souhaite beaucoup d’amour et de bonheur. Suivez vos rêves ! Je l’ai fait… ‘Earth Affair’ en est le témoignage !


* Les liens internet :
- écouter un extrait de Gildas Prayer par Gulli Briem et Morten Harket (basse résolution - 56k / ISDN)
- écouter un extrait de Gildas Prayer par Gulli Briem et Morten Harket (haute résolution - ADSL)
- Pour acheter l'album en ligne (inscritpion Paypal obligatoire)
- Le site officiel de Gulli Briem
- Site officiel de l'album Earth Affair


* Interview par François Sonneville pour Norvege-fr.com | aha-fr.com
* Les questions retenues par : Laetitia, Nathalie, Sandrine, Daphné, Séverine, Valerie, Flo, Marie Jo, Jeremy, Laurent, Martin et François. Merci à tous les autres participants pour vos questions qui malheureusement n'ont pas pu etre retenues.
* Traduction : SanUK
* Photos : Gulli Briem & NRK

(Interview Norvege-fr.com | aha-fr.com // Aucune utilisation même partielle sans accord écrit de Norvege-fr.com ou aha-fr.com)

Interview réalisée par : François Sonneville de Norvege-fr.com
Copyright photo : non connue

Cette interview a été faite exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à la diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Toutes nos interviews

Vos commentaires