Toutes les traditions norvégiennes - A la Une : Pâques en Norvège - Norvège : les traditions norvégiennes

Norvege-fr.com

Pâques

Pâques est une fête religieuse, et le dimanche de Pâques est un jour de pavoisement officiel. Le mot pâque provient de l'hébreu pesach (passage) qui fait référence à l'agneau pascal. L'approche de Pâques est marquée par le dimanche des Rameaux (Palmesøndag), le jeudi saint (Skjærtorsdag ­ le jeudi pur) et le vendredi saint (Langfredag ­ le vendredi long) qui sont célébrés à l'église par un service religieux. Dans le contexte religieux, la semaine qui précède Pâques (la semaine sainte) a reçu en norvégien l'appellation de semaine silencieuse ­ Den stille uke ­, car elle était jadis une période de solennités silencieuses liées au message pascal, et à la relation de la mort et de la résurrection du Christ. Le vendredi saint était un jour où l'on devait travailler dur et s'adonner aux plus basses besognes pour souffrir avec le Christ. Beaucoup plus récemment, la célébration du vendredi saint en tant que commémoration de la passion du Christ a été remise à l'ordre du jour avec l'organisation par des associations religieuses de chemins de croix pour marquer la mort du Christ. Il s'agit là d'une coutume urbaine, qui doit être replacée dans le contexte d'une catholicisation plus générale de la vie religieuse norvégienne.

Le dimanche et le lundi de Pâques sont des jours de grand-messe où l'on célèbre la résurrection du Christ. C'est pourquoi Pâques est considérée comme la fête la plus importante de l'Église. Autrefois, il était interdit de travailler le dimanche et le lundi de Pâques. La tradition consistant « à voir danser le soleil » le matin de Pâques était répandue dans toute l'Europe et était également connue en Norvège. Il s'agissait de se lever tôt pour pouvoir apercevoir le soleil dansant de joie à l'annonce de la résurrection du Christ. Le fait de voir danser le soleil était censé avoir des vertus curatives.


Dans la Norvège contemporaine sécularisée, toute la semaine sainte ­ du Dimanche des Rameaux jusqu'au Lundi de Pâques inclus ­ est volontiers considérée comme une semaine de loisirs et de vacances. En Suède, le Jeudi saint a été supprimé du calendrier, mais en Norvège on a choisi de le conserver, car son caractère de jour férié est fortement ancré dans la population. Dans l'esprit des Norvégiens, les fêtes pascales sont associées aux vacances à la montagne, à la villégiature au chalet avec une provision de romans policiers, aux promenades à ski agrémentées d'oranges et de chocolat dégustés aux abords des parois ensoleillées, et ce, en dépit des statistiques qui nous apprennent qu'aujourd'hui seuls dix à quinze pour cent des Norvégiens partent à Pâques. Les couleurs de Pâques sont le violet et surtout le jaune ; les tulipes, les jonquilles, les poussins, les œufs peints, et les œufs de Pâques en carton-pâte remplis de friandises que l'on offre aussi bien aux adultes qu'aux enfants en sont les symboles.

La coutume de décorer des œufs de Pâques et de se livrer à des jeux ayant l’œuf pour objet, tels que le jeu consistant à « faire rouler des œufs », est une vieille tradition européenne répandue tant dans les pays protestants que dans les pays catholiques. Les premiers œufs peints dont on a trace proviennent de la cour d'Angleterre au XIIIe siècle. Au Moyen age, l'Église décida que l’œuf serait le symbole officiel de la résurrection du Christ.

L'Église en vint donc à bénir des œufs à Pâques, et les gens s'en sont servis à des fins religieuses autant que magiques. Après la Réforme, on interdit à l'Église de bénir des œufs, mais dans l'imaginaire populaire l’œuf continua de symboliser la force et la fécondité.



Fête et jours fériés :
Juste après la première pleine lune du Printemps : Jeudi Saint (Skærtorsdag), Vendredi Saint (Langfredag), Dimanche de Pâques (første påskedag) et Lundi de Pâques (Andre påskedag ou Påskemandag).

Produit par Nytt fra Norge pour le Ministère royal des Affaires étrangères en août 2001. L'auteur est seul responsable du contenu de cet article. Reproduction autorisée.

Pâques vues par Kari

On s'approche du printemps, et avec le printemps il y a Pâques. Pâques, c'est presque aussi bien que Noël, mais un peu différent ne serait-ce que parce que une nouvelle saison s'annonce... les premiers "hestehov" ("pissenlits") sortent en ville, la neige en montagne devient molle et le soleil commence a chauffer.

Pour une majorité de norvégiens, Pâques est synonyme de vacances à la montagne, ski, soleil et bonne compagnie dans un chalet pur tradition : WC extérieur façon "nature", sans eau courante avec la source pas loin et avec ou sans électricité, une belle cheminée ou le feu va crépiter le soir pendant la partie de cartes ou de monopoly et un bar...


C'est pour moi les bals dans des maisons de village, ou ils jouent de la musique démodé de 10 ans, ou tout le monde arbore une mine resplendissante, et ou ils servent des tasses de café à moitié pleines, pour pouvoir remplir avec le "hjemmebrent" (l'alcool fait maison).

Mais avant tout, c'est les grandes étendues blanches, le silence, le soleil et la chaleur, quelques oranges, un thermos avec ce que l'on veut, un "Kvikklunsj" (déjeuner rapide) et la journée devant soi. Un minimum de 10 km, et les jours de grande forme au moins 30km... Le soir le feu de cheminée et des petits déjeuners qui n'en finissent pas... d'être bons.


C'est aussi une préparation, car Pâques sans décor, c'est comme Noël sans Père (oh l'humour!). Les poussins en laine, les coquilles d’œufs décorés, le chocolat en gâteaux, les œufs "creux" en papier ou en carton a remplis en fonction de l'âge. Sans "rameaux" on prend les jeunes branches d'arbres pour les décorer en vase. Pâques fait partie des congés sacrés.

Pâques vues par Kristalina

Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’aller passer mes vacances de Pâques en compagnie de ma famille maternelle, dans une petite vallée perdue dans le nord de la Norvège.

Là-haut, l’hiver se fait long et à cette époque de l'année, les habitants ont tous hâte de voir le printemps revenir. La semaine de Pâques est donc une période très attendue car elle symbolise le rallongement des journées, une plus grande présence du soleil et surtout le retour tranquille des beaux jours.

Aussi, le week-end de Pâques, les habitants de la vallée profitent du beau temps pour s’organiser une petite expédition dans la montagne qui surplombe la vallée.

La veille, les hommes préparent les scooters des neiges pendant que les femmes vont faire des courses, histoire de ne pas mourir de faim une fois sur place.

Le jour J, les enfants sont habillés chaudement, les provisions bien attachées dans des remorques arrimées aux scooters. Tout le monde prend place sur ces derniers. Les plus courageux chaussent leurs skis et direction Rastusfjellet (la montagne de Rastus) pour une journée au grand air.

Le voyage ne dure généralement pas très longtemps. Une petite demi-heure tout au plus.

Une fois au sommet, il faut trouver l’endroit idéal pour installer le quartier général, à l’abri du vent et surtout face au soleil. Des bancs de glace sont creusés afin que tout le monde puisse être installé confortablement. Peaux de moutons ou de rennes sont jetées sur la glace et isolent parfaitement du froid.

Tandis que les enfants s'amusent et construisent des bonhommes ou des châteaux de neige, les grands sortent les « engangsgrill » (barbecue jetable) et les allument. D’autres font chauffer de l’eau et préparent du café et du thé.


Rien ne manque pour que ce pique-nique soit une réussite : grosses saucisses, viandes, salades de pomme de terre, tranches de pain complet, fromage blanc ou brun, légumes, petits gâteaux, chocolat, frangipanes, etc… Le festin peut commencer ! !

Une fois rassasiés, certains font une petite sieste au soleil, tandis que d’autres emmènent les enfants les plus grands« conduire » les scooters sans danger. Les plus petits partent explorer les alentours. Les passionnés de pêche partent parfois se trouver un petit lac pour pêcher sur la glace. Chacun fait ce qu’il lui plait.

Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et la fin de journée arrive très vite. Après un petit goûter pris pour se donner des forces, il faut rentrer avant qu’il ne fasse trop froid et trop sombre. Tout le monde repart fatigué mais ravi de cette journée.

C'est sûr, ils remettront ça l’année prochaine !

Article rédigé par : Norvege-fr.com
Copyright Photos : non connue

Cet article "Tradition" a été écrit gracieusement et exclusivement pour Norvege-fr.com. Vous êtes autorisé à la diffuser uniquement partiellement et sous réserve d'ajouter le lien vers cette publication.

Vos commentaires