Norvege-fr.com

Evasion au coeur de la Norvège
Nous sommes le Mar Oct 17, 2017 12:58 pm

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: Dim Sep 04, 2016 3:23 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
En ce moment on trouve de nombreux films classiques norvégiens sur YouTube. J'ai pu découvrir récemment Aldri annet enn bråk d'Edith Carlmar (1954, VO et sous-titres en norvégien). Je sais bien toutes les critiques que certains font à la réalisatrice, ses faiblesses, cependant, j'aime bien son cinema (le thème de l'irruption de la modernité et de la société de consommation, de "l'esprit moderne", dans la Norvège traditionnelle dans Ung Flukt, 1959, par exemple) et j'ai apprécié ce film.
L'histoire d'une famille pauvre, une pauvreté d'avant le pétrole, certainement pas éloignée de celle de nombreux Français au sortir de la Guerre, dont aucun détail trivial n'est omis, cinq enfants, trois garçons et deux filles, de 8 à 18 ans, le père, usé et amer, -on devine chez lui toutes les humiliations de la vie subies, celle de n'avoir pu apporter à sa famille le bien-être, - quI a renoncé à lutter et s'enferme dans le silence et l'amertume, et la mère débordante d'amour qui porte avec grand courage et grande dignité toute sa famille, qui s'entasse comme elle peut dans un très modeste deux pièces, chambre-cuisine, toilettes sur le palier, à la périphérie d'Oslo. Un des fils impliqué dans un vol de voiture, la fille aînée qui, à seize ans, "quoi de plus naturel, veut vivre sa vie et être libre" et tente une "échappée belle", la "bienveillance" des voisins, les aléas de la vie...
Quelques années avant de découvrir Liv Ullmann (figurante dans Fjols i fjells,1957, puis dès 1959 rôle principal dans Ung Flukt), Edith Carlmar tente visiblement de lancer Vigdis Røising, mais celle-ci ne fera pas la carrière de Liv Ullmann.
J'ai eu un peu de mal à saisir la prononciation des acteurs qui mangent la moitié des mots (accent populaire faubourien d'Oslo ? ) Mais heureusement, il y a les sous-titres en norvégien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Dim Oct 09, 2016 4:23 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
"Line" de Nils Reinhard Christensen (1961)
En 1957, On The Road de Kerouac suscite un tel engouement qu'on va voir alors une multitude de jeunes gens très influencés par la Beat Generation publier à travers le monde à peu près le même livre. Par exemple, "Nadou" d'Ingolf Hamm en Allemagne. En Norvège, ce fut en 1959 "Line" de Axel Jensen (1932-2003). Ce roman connut un tel succès que dès 1961 un film en fut tiré et présenté au Festival de Cannes. L'histoire : un jeune écrivain en quête d'inspiration, entre voyages et relations difficiles avec son père, vit une courte et foudroyante passion amoureuse, sur fond de musique de jazz et de liberté sexuelle.
Avec Toralv Maurstad, le fils d'un monument du cinéma norvégien, la jolie Margarete Robsahm dans le rôle-titre, l'autre jeune premier de l'époque, Atle Merton (Ung Flukt) et des valeurs sûres comme Henki Kolstad et Rolf Søder. Le film a bien sûr vieilli mais est très caractéristique, représentatif d'une époque fascinante et libre. La musique est de Egil Monn-Iversen, l'un des plus grands compositeurs norvégiens du XXe siècle qui, comme toujours, saisit parfaitement l'air du temps.
Le film peut être vu en VO (mais avec sous-titres en anglais) sur YouTube.
https://m.youtube.com/watch?v=qHWMJivy7bc
Un extrait du film : https://m.youtube.com/watch?v=2KMbfrOlaVQ


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mar Oct 11, 2016 6:06 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
"Nattseilere" de Tor Tørstad (1986)
Un téléfilm bien réalisé (belle photographie) qui a fait l'objet d'une version longue diffusée en plusieurs épisodes à la télévision norvégienne dans les années 80.
L'histoire d'une fillette trouvée inanimée sur une plage de Senja et recueillie par les habitants. Amnésique et à la recherche de son histoire personnelle, ses origines, elle s'attache à un ingénieux et courageux marin fantasque et libre, et fuit avec lui dans ses pérégrinations...
L'intérêt est, pour moi, que les acteurs parlent un norvégien très facilement compréhensible et que, de surcroît, sur YouTube les sous-titres, en norvégien, sont, pour une fois, très fidèles aux dialogues. Donc, idéal pour l'apprentissage du norvégien.
https://m.youtube.com/watch?v=ky86zvfbl2Y


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Dim Oct 16, 2016 1:02 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Mors hus, de Per Blom, d'après le roman de Knut Faldbakken.
Bien sûr aujourd'hui ce film serait impensable, impossible, le thème du film serait considéré, en Norvège comme en France, comme scandaleux. Mais en 1974, même en Norvège, c'était l'époque (cf. Le souffle au coeur de Louis Malle, en France, date de 1971) et dans ce tout début des années 70, on n'hésitait pas à provoquer, à pousser, au-delà de toutes considérations, toujours plus loin les limites, voire à franchement scandaliser. C'était alors l'état d'esprit général qui était comme ça, même si cela commençait à sentir le début de la fin, il s'agissait avant tout de contester et de remettre en question tout pouvoir et toute oppression, toutes les idées reçues, car on pouvait, on savait encore faire la distinction entre spéculation purement intellectuelle, fantasme et réalité. (Ce qui est difficile aujourd'hui.)
Le thème du film : un jeune homme de 20 ans et sa mère sont attirés l'un vers l'autre. Ils passeront à l'acte le jour où la petite amie du garçon lui apprend qu'elle est enceinte...
Per Blom mettra en images Is slottet de Tarjei Vesaas en 1987.
Le roman de Knut Faldbakken, Sin mors hus, dont est tiré le film a été publié en 1969. Je ne l'ai pas lu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lun Oct 17, 2016 5:26 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Kimen, film culte d'Erik Solbakken (1974) d'après le roman de Tarjei Vesaas.
Sur une ile où tous vivent en parfaite harmonie, un homme schizophrène assailli par des images d'extrême violence (on suppose qu'il a vécu un grave traumatisme) débarque et tue une jeune femme.
La violence alors s'empare de toute la communauté, une chasse à l'homme est organisée à travers l'île.
Les dialogues sont en dialecte nynorsk.
Le roman de Vesaas, écrit durant la Guerre, est une métaphore de la violence d'alors qui avait saisi les hommes et peut certainement de nos jours trouver un écho...
https://m.youtube.com/watch?v=NvArF5gKxus


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mer Oct 26, 2016 2:25 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Kranes konditori, film d'Astrid Henning-Jensen (1951)
Dans une petite ville côtière de Norvège, étouffante, où règnent tous les faux-semblants, et bruissante de toutes les rumeurs, les ragots et les propos malveillants des uns sur les autres, tout ce qui compte comme "notables" se retrouve chez Katinka Stordals la couturière ou au café* Krane, là où se font et se défont les réputations...
Katinka Stordals, souffrant d'une grande solitude, est au bout du rouleau : elle a le sentiment d'être passée à côté de sa vie et de s'être toujours sacrifiée pour sa famille, pour ses enfants ingrats et indifférents. Lorsqu'elle est au plus bas, elle file alors au café Krane pour "respirer" et boire un verre d'alcool. Elle y rencontre un jour un gentil marin suédois qui l'écoute et la comprend. Mais toute la ville s'en mêle, désapprouve cette liaison et la "rappelle à la raison", ses voisins, son ex-mari, ses enfants, et même un ancien amant !
Le film est tiré d'un roman de Cora Sandel (1880-1974). L'auteure norvégienne est un peu à part dans le monde de la littérature norvégienne : elle a commencé à écrire très tard, passé 46 ans, et profondément francophile et parfaitement francophone, elle fuit très jeune cette étouffante Norvège luthérienne pour se réfugier à Paris où elle a vécu une quinzaine d'années dans le milieu de la bohème artistique. Elle a fini par épouser un artiste suédois (dont elle divorcera) et rentrera en Scandinavie, mais en Suède. Très peu de ses livres ont été traduits en français, deux je crois. Elle a traduit en norvégien des auteurs français...
*J'utilise le mot "café" pour traduire "konditori" (en fait, pâtisserie) qui tient plutôt du "salon de thé" où l'on servirait aussi toutefois, du moins à l'époque, de l'alcool !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Sam Déc 17, 2016 3:48 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Eli Sjursdotter (1938), l'un des grands classiques du cinéma norvégien.
Durant la guerre entre le Danemark et la Suède, en 1719, alors que les soldats suèdois en déroute sont pourchassés par les paysans norvégiens, les amours entre une jeune paysanne norvégienne et un soldat suédois... Le rôle principal est tenu par la star norvégienne de l'époque, très talentueuse, au jeu déjà moderne, la très belle Sonja Wigert. La célèbre scène où elle se baigne entièrement nue dans la rivière n'est pas sans rappeler Hedy Lamarr dans Extase, le talent en plus.
Après la guerre, elle continua à tourner quelques films mais devant l'hostilité de ses concitoyens qui l'accusaient d'avoir été très proche de Terboven, peut-être même sa maîtresse, durant l'Occupation, et dédaigneuse de se justifier, elle s'installa en Espagne et ne revint jamais en Norvège. Ce n'est que dans les années 2000, plus de vingt-cinq ans après sa mort qu'on découvrit dans des archives de la police secrète suédoise que c'était sur demande de la Résistance, afin d'obtenir des renseignements, qu'elle avait approché l'occupant allemand...
https://m.youtube.com/watch?v=ixnH_gnADzM


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Ven Fév 24, 2017 7:31 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 31, 2009 8:08 pm
Messages: 3001
Localisation: France : Toulouse-Ariège
Je viens par hasard de voir le film de 2015 "Revenge", un plaisir de voir le village de Fjaerland que j'ai de suite reconnu.

Superbes images du coin.

Là-bas on m'avait raconté qu'un membre de la famille Mundal (de l'hôtel Mundal) avait eu un poste très important aux USA, quelqu'un en saurait-il plus à ce sujet ?

Image

Merci.

_________________
Torskangerpollen sur l île de Vågsøy (Måløy), coup de cœur 2012
Image
å Å æ Æ ø Ø


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeu Mar 16, 2017 7:59 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
C'est possible de redimensionner la photo du message précédent ? Dans son format actuel, elle nuit à la lecture de la page...
Merci.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeu Mar 16, 2017 5:30 pm 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 23, 2001 12:00 am
Messages: 9591
Localisation: France - Norvège
oiseaulys a écrit:
C'est possible de redimensionner la photo du message précédent ? Dans son format actuel, elle nuit à la lecture de la page...
Merci.


Voilà qui est fait ;) Attention à ne pas publier de photo dans un tel format ! Il faut les retoucher afin de facilité la lecture du forum :-O

_________________
Laëtitia :elan
Suivez notre actualité sur Facebook, Twitter et Instagram

Rédactrice en Chef de http://www.norvege-fr.com
Community Manager de http://www.aha-fr.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeu Mar 16, 2017 5:46 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Merci Laëtitia.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com