Norvege-fr.com

Evasion au coeur de la Norvège
Nous sommes le Jeu Oct 19, 2017 11:51 pm

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Lengte
MessagePosté: Jeu Déc 10, 2015 7:33 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
J'ai déjà évoqué dans un autre topic ( viewtopic.php?f=3&t=6983 ) comment, il y a très longtemps, dans les années 70, fasciné par la langue norvégienne, j'ai sillonné, à pied, en auto-stop, en bus (Torvalds Gamla går), les routes du Buskerud et du Telemark et travaillé dans une ferme du Oppland, sur le Randsfjorden.
Oui, j'avais aimé cette Norvège, j'ai aimé y passer tous mes étés à suivre la remorque d'un tracteur pour y jeter les pierres ramassées dans les champs (c'était l'un des travaux traditionnels d'été dans les fermes !) Heureusement, les Norvégiens que j'ai côtoyés n'étaient pas des fous du travail et tous les prétextes étaient bons pour faire une pause. Moi, si je ne rentrais pas fourbu, je n'avais pas vraiment l'impression d'avoir travaillé. Je me faisais charrier. On me traitait de "Français", les Français avaient alors la réputation d'être des bosseurs. En fait, c'était vraiment le bout du monde si on travaillait deux ou trois heures par jour, et je n'en suis même pas sûr.
Je me souviens aussi des interminables belles soirées d'été et des barbecues de pølse og lompe, des jeunes filles qui au printemps ramassaient des brassées énormes de fleurs dans les prairies, des courses de chevaux...
Un jour, je me suis retrouvé seul dans la ferme : tout le monde était parti, je ne sais où, pour deux ou trois jours. On m'avait laissé des consignes, en me recommandant bien de baisser le drapeau du mât chaque soir avant dix-sept heures "pour ne pas risquer une amende" m'avait-on expliqué. Un soir, j'ai oublié et suis sorti pour descendre les couleurs, avec un peu d'inquiétude, vers 21 ou 22 heures !
J'ai aimé aussi et surtout découvrir au cours de mes vagabondages ces minuscules villages, en fait deux ou trois fermes, dans des coins reculés, dormir à la belle étoile, rencontrer des gens, demander l'hospitalité chez l'habitant quand le temps menaçait.
Je me souviens d'un tout petit café au bord de la route, tenu par deux gamines de quatorze ou quinze ans et un vieux grand-père. Je louais une chambre (minuscule). Les deux gamines n'ont jamais cru que j'étais Français, elles voulaient que je sois Allemand. Souvent, je remarquais qu'on me prenait d'abord pour un Allemand, mais dès que j'expliquais que j'étais Français, l'atmosphère était soudainement plus chaleureuse et les gens se mettaient alors à sourire autour de moi.
A l'époque, je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré des personnes qui disaient "tjuefem" pour femogtyve ou TV pour fjernsyn...
J'ai aujourd'hui le projet de revenir, à la manière du vieux vagabond qui joue encore en sourdine, marcher sur ces routes avant que, rattrapé par la vieillesse, je ne puisse physiquement plus.
Vous l'avez compris :ma Norvège est assez différente de celle des touristes, de celle de ceux qui y ont une situation, même de celle des randonneurs sportifs ou des chasseurs de paysages sublimes et de couchers de soleil. Ce qui m'intéresse : aller à la rencontre de la Norvège profonde (si elle existe encore...) des gens simples, de leurs dialectes et de leurs silences, toujours à la recherche du vagabond norvégien , s'il existe toujours...
Me perdre...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Ven Déc 11, 2015 5:17 am 
Hors ligne
Traducteur / Traductrice
Traducteur / Traductrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 18, 2008 7:21 pm
Messages: 2449
Localisation: Littoveralt
Charmant récit ! Une Norvège un peu romantique....
Je crois qu'il existe encore un bout de cette Norvège "profonde". Je me rappelle d'une famille amie qui élevait des vaches sur une île, ça ressemblait un peu à ce que tu décris.
Dans le milieu rural il y a encore de belles capacités d'accueil simple, même si je crois que ça se réduit, parce qu'une conséquence du développement des moyens de communication est une certaine uniformisation des comportements, des façons de penser, des styles de vie. Et plus de contraintes administratives (même le statut d' "au pair" n'est plus si simple...).
Ensuite plus on va dans la campagne plus il faut s'accrocher pour les dialectes... :peur

Quant à revivre ça, faut voir... on n'accueille pas de la même façon un jeune de vingt ans ou un homme de 60... (je ne sais pas quel âge tu as).

_________________
:neige


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Ven Déc 11, 2015 9:29 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 31, 2009 8:08 pm
Messages: 3001
Localisation: France : Toulouse-Ariège
Superbe récit ! Tu as eu bien de la chance de vivre cette époque. Mais je crains qu'avec les ressources du pétrole et la mondialisation la Norvège d'aujourd'hui aura un peu changé et qu'il faudra vraiment se perdre profondément dans son intimité pour retrouver des bribes de l'ambiance que tu décris.
Mais en même temps certains norvégiens me semblent extrêmement attachés à leur culture et à leurs traditions, ce qui permet de garder espoir.

_________________
Torskangerpollen sur l île de Vågsøy (Måløy), coup de cœur 2012
Image
å Å æ Æ ø Ø


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Ven Déc 11, 2015 6:42 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Aoû 28, 2004 7:16 pm
Messages: 134
Localisation: Liège Belgium
Oui en effet chouette récit. je suis également allée en Norvège dans les années 70 (plus précisément en 76). Et contrairement à toi, c'était avant tout pour monter au Cap Nord en moto. Je retrouve en te lisant l'atmosphère que j'avais découvert lors de ce voyage. Je suis retournée par-là en 85 et bizarrement j'avais déjà trouvé les gens un peu changé. Je n'ose imaginer ce qui m'y attendrait maintenant. Et bien que je n'ai pas perdu tout espoir de refaire +/- le même voyage que celui de 1976, je me dis aussi "est-ce une bonne idée de remarcher sur son passé et ses souvenirs ?" :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Sam Déc 12, 2015 8:09 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Effectivement , j'avais la vingtaine dans les années 70 et voilà donc que j'aborde la soixantaine. J'ai bien conscience d'avoir vécu la fin d'une époque extraordinaire, la fin des Trente Glorieuses, je ne parle pas uniquement pour la Norvège, une époque telle que l'Humanité n'en avait probablement jamais connue auparavant et qu'on ne reverra certainement plus jamais, en tous cas pas avant longtemps.
Ceux qui n'ont pas vécu cette époque ne peuvent pas imaginer l'incroyable liberté de pensée dont on jouissait alors. La décennie magnifique fut grosso-modo entre 1962 et 1972-73. On pouvait encore parcourir le monde, partir vraiment sans rien dans les poches, et la plupart des jeunes ne s'en privaient pas, on allait plutôt en Inde, au Népal, en Afghanistan, ou sans risque dans les pays arabes qu'en Norvège d'ailleurs. C'était bien avant que la politique américaine invente l'islamisme et instrumentalise le terrorisme pour asseoir sa domination et contrer les Russes. Le premier coup d'arrêt à cette période de liberté et d'espérance fut, contrairement à ce que croient la plupart des gens, Mai 68, qui ne fut rien d'autre que la fin de la récréation qui fut sifflée et l'avènement de la société de consommation. Puis le coup de grâce fut la "crise" de 1972-73. Nous étions trop heureux ! C'est comme dans la chanson Le Sud de Nino Ferrer (1975). Cela ne pouvait pas durer.
Moi, je n'ai connu que la fin de cette époque, ceux qui en ont vraiment bénéficié sont ceux qui sont nés dix ans avant moi, dans les années 40.
Contrairement à mes camarades, j'étais plus attiré par le Nord que par l'Asie ou l'Orient. J'avais, adolescent, découvert la littérature norvégienne. Knut Hamsun plutôt que Krishnamurti. Il y avait du beatnik chez lui ! J'étais fasciné.
C'est vers le milieu des années 70, donc à la même époque que toi, Loulou, que j'allais pour la première fois en Norvège (en auto-stop). J'y suis allé pour la dernière fois en 1983.
Des choses qui m'ont alors surpris en Norvège :
-le confort incroyable des trains norvégiens (à comparer aux trains de la SNCF de l'époque.
-la cherté (déjà) de la vie (les fruits vendus à la pièce, chose inconnue alors en France, à part les ananas)
-ce mélange de modernité et de tradition. L'histoire du drapeau : le fait qu'il y avait un drapeau devant chaque ferme était incompréhensible pour moi, Français. (La loi qui punit l'irrespect au drapeau date en France de...2003 !)
-le charme fou, un peu provincial, que je trouvais à Oslo, dont on pouvait deviner par leur tracé que les rues de ses faubourgs étaient à peine quelques années auparavant, encore des chemins entre les prés. Les minuscules boutiques (de chocolat) dont je n'ai vu d'autres exemples qu'au Maghreb.
-le côté agaçant du grand conformisme de la plupart des gens, surtout dans les villes, que j'ai rencontrés, ce que Hamsun voulait secouer par "le choc de quelques idées absurdes", ce côté un peu "bobo", même si le mot n'était pas encore utilisé, et "bien-pensant" qui commençait à fleurir en Norvège, bien avant la France. La fin du vagabond norvégien. Voir à ce sujet le film d'Edith Carlmar, Ung Flukt(1960) qui pressentait tout ça.
J'ai surtout aimé la langue, sa musique, et ses silences gênés ou pudiques.
Je termine l'histoire du petit café perdu au fin fond de la campagne dans lequel je louai une chambre. Les deux petites gamines qui le tenaient avec leur grand-père m'avaient dit en riant : on viendra te rendre visite cette nuit. Mais en fait, c'est le grand-père qui est venu au petit matin. Vérifier si les filles m'avaient fait payer le bon prix, l'équivalent à peu près de trois-quatre euros


Dernière édition par oiseaulys le Lun Déc 14, 2015 5:18 pm, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Sam Déc 12, 2015 9:21 am 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Un petit détail amusant qui m'avait étonné aussi. C'est à Oslo que j'ai vu pour la première fois les gens peser eux-mêmes leurs légumes dans les supermarchés. Je me suis dis alors : ce truc-là, ça ne pourra jamais marcher en France ! Ha ha !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Dim Déc 13, 2015 8:26 am 
Hors ligne
Traducteur / Traductrice
Traducteur / Traductrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 18, 2008 7:21 pm
Messages: 2449
Localisation: Littoveralt
Marrant. Merci de raconter tout ça... :-O

_________________
:neige


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Mar Jan 12, 2016 6:21 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
oiseaulys a écrit:
Vous l'avez compris :ma Norvège est assez différente de celle des touristes, de celle de ceux qui y ont une situation, même de celle des randonneurs sportifs ou des chasseurs de paysages sublimes et de couchers de soleil. Ce qui m'intéresse : aller à la rencontre de la Norvège profonde (si elle existe encore...) des gens simples, de leurs dialectes et de leurs silences, toujours à la recherche du vagabond norvégien , s'il existe toujours...


Ma vision d'un voyage en Norvège : je préfère laisser tomber la route 17, le Cap Nord, le soleil de minuit, les aurores boréales (qui m'indiffèrent complètement, tout comme les paysages sublimes...) et le camping-car ! Je préfère marcher à mon pas, au pas de l'homme, à ma lenteur : je ne souhaite surtout pas faire la Norvège. Comme les Charlots font l'Espagne (1972) !
Pour moi, la Norvège ça ne se découvre qu'au pas de l'homme, ça ne peut se découvrir qu'à pied et sac au dos ! A la limite, en sparkstøtting...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Mar Jan 12, 2016 6:29 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Un jour je rencontrai un vagabond norvégien. Il me dit "faisons la route ensemble, j'ai plein de provisions à partager dans mon sac : deux boîtes de sardines et un kilo de sucre !"
(Ce n'est qu'une fois rentré en France que je compris qu'il me parlait d'un kilo de sucre, sur le moment j'avais compris qu'il me parlait d'un kilo de farine !)
Mais je préférai alors marcher seul à ce moment...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Mar Jan 12, 2016 6:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 31, 2009 8:08 pm
Messages: 3001
Localisation: France : Toulouse-Ariège
C'est ce que j'ai fait pendant 4 étés, en privilégiant toutefois paysages et faune à l'humain (et l'humaine :lol: )... J'ai tout de même fait qqs rencontres intéressantes.

_________________
Torskangerpollen sur l île de Vågsøy (Måløy), coup de cœur 2012
Image
å Å æ Æ ø Ø


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Mar Jan 12, 2016 6:55 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Je dois avouer que j'ai aussi beaucoup pris le car. Un moyen formidable pour découvrir le pays et être au contact de la population. À l'époque, il y avait tout un réseau d'autocars qui desservait le moindre village, cela me faisait penser un peu au greyhound. Je ne sais pas si ça existe toujours...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Jeu Jan 14, 2016 7:48 am 
Hors ligne
Traducteur / Traductrice
Traducteur / Traductrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Aoû 18, 2008 7:21 pm
Messages: 2449
Localisation: Littoveralt
oiseaulys a écrit:
Un jour je rencontrai un vagabond norvégien. Il me dit "faisons la route ensemble, j'ai plein de provisions à partager dans mon sac : deux boîtes de sardines et un kilo de sucre !"
(Ce n'est qu'une fois rentré en France que je compris qu'il me parlait d'un kilo de sucre, sur le moment j'avais compris qu'il me parlait d'un kilo de farine !)
Mais je préférai alors marcher seul à ce moment...

:lol: ça oui, farine / sucre en poudre c'est le coup classique...

_________________
:neige


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Jeu Jan 14, 2016 6:10 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Oui, j'avais bien vu qu'il m'avait regardé bizarrement quand je lui avais suggéré qu'on fasse du pain, ah ah !
Ce qui m'avait ému c'est qu'il disait avoir "plein de provisions à partager" et qu'il avait trois fois rien...
Il avait vraiment l'air du vagabond norvégien.
J'ai fait aussi d'autres belles rencontres comme ça...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Jeu Jan 14, 2016 6:17 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Mai 31, 2009 8:08 pm
Messages: 3001
Localisation: France : Toulouse-Ariège
Un ivrogne à Maaloy et qui buvait un liquide alcoolisé brunâtre dans un thermos. "Aux flics je leur dit que c'est du café !" :lol:

_________________
Torskangerpollen sur l île de Vågsøy (Måløy), coup de cœur 2012
Image
å Å æ Æ ø Ø


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Lengte
MessagePosté: Jeu Jan 14, 2016 6:27 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Aoû 26, 2015 1:43 pm
Messages: 269
Je me souviens de Marit qui avait dix-huit ans, qui était toute petite, avait des boucles très brunes, des tâches de rousseur, des yeux très bleus et que j'ai quittée sans un mot parce que j'ai eu peur qu'elle devienne trop importante dans ma vie... Elle m'avait dit : "je sais que tu m'oublieras, mais promet moi de ne jamais oublier le nynorsk." Je n'ai pas tenu ma promesse : je n'ai jamais oublié Marit...


Dernière édition par oiseaulys le Jeu Jan 14, 2016 8:54 pm, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com